Les marchés européens ont ouvert en baisse ce lundi. En cause ? Les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, après des attaques sur des installations pétrolières en Arabie Saoudite.

Les marchés avaient été portés, fin de semaine passée, par des signes de bonne volonté dans le dossier de la "guerre commercialle Chine-USA" et par la relance des rachats de dette publique et privée de la Banque centrale européenne (BCE).

Une attaque de drones contre deux importantes installations pétrolières saoudiennes est venue inverser la tendance et provoqué un regain de tension entre Washington et Téhéran.

"L'incertitude est de retour sur les marchés action" après des attaques sur des installations pétrolières en Arabie Saoudite, note Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader. "La peur que les tensions géopolitiques s'aggravent plombe l'ambiance", explique-t-il.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a accusé l'Iran d'être à l'origine de l'attaque et assurant que les Etats-Unis allaient oeuvrer pour assurer l'approvisionnement des marchés.

"Des bonds dans les prix du pétrole quand l'économie mondiale flirte déjà avec l'idée d'une récession, ce n'est pas idéal", résumait Craig Erlam, de la maison de courtage Oanda.