Les principales places Boursières européennes ont ouvert de façon plus positive ce mardi, suivant les pas de Wall Street qui a clôturé dans le vert hier.

  • La Bourse de Paris a débuté en hausse (+0,54%) mardi, dynamisée par la bonne orientation de Wall Street la veille, tout en continuant à suivre de près les derniers développements autour d'un coronavirus toujours virulent.

A 09H00, l'indice CAC 40 prenait 32,29 points à 6.047,96 points. La veille, il avait reflué de 0,23%.

  • La Bourse de Londres démarrait la séance en nette hausse mardi (+1,02%), dans le sillage de Wall Street la veille et en attendant les chiffres de la croissance britannique pour 2019.

Vers 09H30, l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 75,75 points à 7.522,63 points.

"Les actions américaines rendent les marchés optimistes", souligne Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote Bank.

Le marché britannique grimpait dans la foulée de nouveaux records à Wall Street grâce à des résultats d'entreprises meilleurs que prévu notamment dans le secteur technologique.

  • La Bourse de Francfort décrochait mardi un nouveau record historique, le Dax gagnant 1,07% dans un marché certes toujours préoccupé par la propagation du nouveau coronavirus mais convaincu par les résultats.

Vers 09H30, l'indice vedette progressait de 144,83 points, à 13.638,86 points, faisant mieux que le précédent plus haut historique datant du 22 janvier (aux alentours des 13.625 points). Il avait rechuté de quelque 600 points sur fond de risques liés au coronavirus.

Le MDax des valeurs moyennes prenait de son côté 0,62% à 28.958,47 points.

La Bourse de New York a pour sa part clôturé dans le vert, le Nasdaq et le S&P s'offrant même de nouveaux records, portés par le dynamisme de plusieurs valeurs technologiques.

"L'Europe est en piste pour un rebond" au lendemain d'une séance globalement "calme sur les marchés mondiaux en l'absence de nouvelles majeures aussi bien sur le plan politique qu'économique", a résumé David Madden, un analyste de CMC Markets.

"Aux États-Unis, l'humeur était plus positive avec un indice S&P qui a battu de nouveaux records à la hausse" et elle l'était aussi en Asie ce matin "en dépit de la situation" toujours difficile concernant le virus, a-t-il ajouté

Le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus a en effet franchi mardi la barre des 1.000 morts, et pour l'OMS, qui a dépêché une mission d'experts en Chine, le nombre croissant de cas de transmission hors de ce pays pourrait augurer d'une plus grande propagation de l'épidémie à travers le monde.

Du côté des indicateurs, l'agenda est essentiellement concentré sur le Royaume-Uni avec notamment le PIB au 4e trimestre 2019.

En matière monétaire, la séance comptera plusieurs grands rendez-vous.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, présentera le rapport annuel 2018 de l'institution au parlement Européen.

Aux Etats-Unis, le patron de la Fed Jerome Powell est auditionné sur la politique et les prévisions monétaires par la Commission des finances de la Chambre des représentants.