Placements & Marchés

Les principales salles de marché européennes affichaient des résultats négatifs ce mercredi, malgré la dynamique plus optimiste insufflée la veille par l'annonce du report des droits de douane américains.

"La vraie préoccupation du jour, c'est le décrochage de la production industrielle chinoise", analysait Tangi le Liboux chez Aurel BGC. "Même si Washington met le holà sur la guerre commerciale dans l'immédiat (...) tous les risques ne sont pas levés."

La production industrielle chinoise a fortement ralenti le mois dernier, son taux de croissance tombant à 4,8% sur un an, soit sa plus faible progression depuis 17 ans.

De quoi susciter de vives inquiétudes quant à l'état de la deuxième économie mondiale, confrontée à une bataille commerciale et technologique avec les Etats-Unis dont les investisseurs espèrent qu'elle finira par un accord cette année.

Tensions entre Pékin et Washington

"L'administration américaine a déminé une rentrée de septembre qui s'annonçait à hauts risques, mais n'a clairement pas amélioré sa position dans les négociations avec la Chine", observait Tangi le Liboux chez Aurel BGC.

"Le jeu de ping-pong dans le conflit commercial se poursuit, imposant son rythme aux marchés boursiers. Après le flot de nouvelles négatives, le marché boursier a bien accueilli la tentative de reprise des négociations", complétait Milan Cutkovic, analyste chez Axi Trader.

Donald Trump a relâché mardi la pression contre Pékin en retardant l'imposition de tarifs douaniers punitifs sur une série de produits de grande consommation, un geste aussi adressé aux consommateurs américains avant les achats de fin d'année.

Les investisseurs accusaient aussi le coup après l'annonce d'une décélération de la croissance allemande au deuxième trimestre, (-0,1% du PIB par rapport au dernier trimestre), freiné par les moindres performances de son économie exterieure, dans ce contexte d'incertitude.

Le point à 10h :

  • A Bruxelles, le Bel20 était dans le rouge (-0,30%), évoluant à 3 508,53 points; 
  • A Paris, l'indice CAC 40 affichait un recul de 0,42 %, à 5 340,76 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,99%;
  • A Francfort, l'indice vedette évoluait dans le rouge (-0,45%), à 11 697,04 points. Le MDax des valeurs moyennes était en baisse de 0,27% à 25.197,36 points;
  • A Londres, le FTSE100 se trouvait lui aussi dans en négatif (-0,19%) à 7 249,49 points.