La Bourse de Paris a ouvert en nette baisse de 0,97%. A 09H00, l'indice CAC 40 reculait de 53.43 points à 5.458,02 points. La veille, il avait progressé de 0,52%.

La Bourse de Francfort évoluait en baisse, le Dax perdant 0,71%. A 8h04 GMT, l'indice vedette chutait de 93,72 points à 13.108,17 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes perdait 0,77% à 28.577,22 points.

"La progression rapide de l'épidémie prend de vitesse les progrès réalisés sur les vaccins" résume Tangi Le Liboux, analyste d'Aurel BGC.

C'est notamment le cas aux Etats-Unis, où l'épidémie est sensiblement repartie à la hausse depuis quelques semaines. Face à l'augmentation des cas, le maire de New-York a annoncé la fermeture des écoles au moins jusqu'à la première semaine de décembre, tout en prévenant que d'autres mesures pourraient suivre.

Cette déclaration a changé la tendance des marchés américains, les plongeant dans le rouge. L'indice vedette Dow Jones Industrial Average a finalement baissé de 1,16% tout comme l'indice élargi S&P 500. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 0,82%.

La prolongation des restrictions augmente "le risque que les dégâts économiques deviennent permanents" pour certains secteurs, développe Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

En Europe, un sommet entre les 27 pays de l'Union européenne aura pour but de faire face au veto sur le plan de relance européen mis par la Hongrie et la Pologne, qui sont opposées à un mécanisme conditionnant le versement de fonds européens au respect de l'Etat de droit.

"A ce stade, tout est bloqué" indique Tangi Le Liboux, faisant également référence aux négociations autour du Brexit qui animeront aussi la rencontre virtuelle.

"L'autre fait du jour concernera l'évolution du marché de l'emploi aux Etats-Unis", selon les analystes de la Saxo Banque. Ils préviennent que face à la dégradation sanitaire, et des mesures de restrictions prises dans une trentaine d'Etats, "de nouveaux licenciements sont à craindre, en masse, ce qui devrait contenir tout enthousiasme du marché" sur la publication.