La Bourse de Paris cédait 0,19 % face à la progression des nouveaux variants plus contagieux de coronavirus susceptible d'entraver la reprise économique en cours. Après une ouverture légèrement dans le vert, l'indice parisien cédait 10,50 points à 5.549,07 points à 09H28. Vendredi, la cote parisienne avait fini en baisse de 0,56 %.

"La question n'est plus de savoir si mais de combien la croissance sera affectée par la détérioration de la pandémie. La mobilité des personnes devient peu à peu très contrainte dans certains pays, vu la difficulté à endiguer la progression de la pandémie", écrit dans une note Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.

Le monde assiste au déploiement compliqué des vaccins et de la propagation des nouveaux variants de coronavirus plus contagieux qui a entraîné le durcissement des mesures de restriction d'entrée dans de nombreux pays pour endiguer la progression de l'épidémie.

Le président Joe Biden est sur le point de réimposer lundi une interdiction d'entrer aux Etats-Unis à la plupart des citoyens non américains qui se sont rendus en Grande-Bretagne, au Brésil, en Irlande et dans une grande partie de l'Europe.

La Bourse de Londres se stabilisait autour de l'équilibre. La Bourse de Francfort était légèrement positive (+0,17%) vers 8H55 GMT.

Les indices asiatiques ont de leur côté fini en hausse dans le sillage du nouveau record historique pour le Nasdaq vendredi.

A Tokyo, l'indice vedette Nikkei s'est apprécié de 0,67%, les investisseurs opérant une chasse aux affaires à l'approche de la saison des résultats.

En Chine, l'indice Hang Seng de Hong Kong gagnait plus de 2% vers 08H17 GMT, les investisseurs étant soulagés de la levée du confinement d'un quartier de la métropole. Les indices composites de Shanghai et Shenzhen progressaient plus modestement.