Les marchés d'action européens évoluent mardi de façon quasi-inchangée, après avoir fini en hausse la veille sur fond de détente du conflit commercial sino-américain.

"La suite, à cette vitesse, de la hausse dépendra principalement du rapprochement réel entre les Etats-Unis et la Chine sur le dossier commercial", note Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader.

Si "rien ne change" concernant ce contexte positif, "nous pourrons être au début d'une hausse de fin d'année qui pourrait produire un nouveau record avant Noël", ajoute l'expert, d'autant plus que "la saison des résultats soutient fortement" l'indice francfortois Dax par exemple.

Il règne un climat de confiance du fait de la bonne orientation prise ces derniers jours par les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis.

En ce début du mois de novembre, les Bourses européennes sont bien orientées grâce "aux bons chiffres américains, les espoirs autour d'un accord commercial entre la Chine et les États-Unis et la baisse du dollar", a résumé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Les négociations sur un accord partiel dit de "phase 1" ont "fait énormément de progrès, mais ne sont pas bouclées", a déclaré vendredi soir Larry Kudlow, le principal conseiller économique de Donald Trump, à des reporters à la Maison Blanche. La Chine a également envoyé des signaux qui contribuaient à entretenir une atmosphère positive.

Des informations de presse suggéraient en outre que les Etats-Unis envisageaient de lever certains droits de douane sur des importations chinoises afin de progresser vers un accord.

Mais selon les experts de Mirabaud Securities Genève, "nous pourrions bientôt assister à une prise de bénéfices assez évidente".

Du côté des indicateurs, la balance commerciale pour septembre et l'indice d'activité ISM dans les services pour octobre sont à l'agenda.

En Chine, l'activité dans les services a connu en octobre son rythme de progression le plus faible depuis huit mois.