Les Bourses européennes ouvrent dans le rouge vendredi, toujours lestées par la crainte d'une recrudescence des contaminations à laquelle s'est ajoutée celle de voir à nouveau Hong Kong secoué par un mouvement de protestation.

La Bourse de Paris a débuté en nette baisse (-1,43%). A 09H00 (07H00 GMT), l'indice CAC 40 perdait 63,63 points à 4.381,82 points. La veille, il avait déjà fini en baisse de 1,15%.

La Bourse de Francfort a ouvert en baisse, le Dax perdant 1,58%. A 7h12 GMT, l'indice vedette perdait 174,64 points à 10.891,29 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes chutait de 1,05% à 24.150,24 points.

La Bourse de Londres a ouvert en forte baisse. L'indice FTSE-100 des principales valeurs chutait de 1,71% à 5.912,58 points vers 08H00 GMT.

"Les inquiétudes au sujet de Hong Kong assombrissent l'ambiance" alors que "les craintes d'une poussée des nouvelles contaminations ont pesé sur les actions hier", a estimé David Madden, un analyste de CMC Markets.

La Chine doit présenter vendredi un projet de loi de "sécurité nationale" pour le territoire de Hong Kong, secoué l'an dernier par un immense mouvement de protestation prodémocratie.

Une initiative critiquée par Washington, qui a mis en garde jeudi Pékin contre une loi "très déstabilisatrice", ravivant pour les marchés les craintes de tensions sino-américaines, déjà aggravées par la crise du coronavirus.

Selon lui, si le recul des indices jeudi "est resté limité c'est sans doute parce qu'une large part des investisseurs était absent pour l'Ascension, journée fériée sur le continent européen".

"Une grande partie des gains enregistrés ces dernières semaines ont été alimentés par la perspective d'un lent retour à la normale, mais cela s'accompagne de la crainte que les efforts accomplis pour contenir l'infection puissent être mis en péril", a-t-il rappelé.