La Bourse de Paris continuait sa progression (+0,25 %), portée par les nouveaux records de Wall Street la veille, l'espoir d'une mise en place rapide du vaste plan de relance américain alimentant l'optimisme.

L'indice vedette CAC 40 prenait 14,08 points à 5.700,11 points vers 09H26 (08H26 GMT), au lendemain d'une progression de 0,47 %.

Après avoir enregistré la semaine dernière sa meilleure performance hebdomadaire depuis novembre, le marché parisien semblait déterminé à poursuivre sur sa lancée haussière, à l'instar des autres Bourses européennes et américaines, grâce à la perspective du soutien budgétaire massif annoncé par le président américain Joe Biden, dont la concrétisation semble en bonne voie.

"Les récentes publications économiques décevantes aux Etats-Unis, notamment sur l'emploi ou la consommation, conduisent les investisseurs à anticiper un stimulus important de la part du gouvernement américain. Cela permet également d'anticiper une poursuite des injections massives de la part de la Réserve fédérale", souligne Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

Dimanche soir, la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a affirmé que le plan de relance de 1 900 milliards de dollars pourrait permettre à l'économie américaine de retrouver le plein emploi dès 2022 s'il était adopté.

Sur le front sanitaire, l'accalmie des derniers jours - avec un nombre de contaminations au Covid-19 en baisse et une campagne de vaccination qui monte en puissance - paraissait toutefois fragile alors que selon une étude, un variant du coronavirus identifié initialement au Royaume-Uni se propage rapidement à travers les Etats-Unis avec un doublement du nombre de cas tous les 10 jours.

Des questions se posent en outre sur l'efficacité du vaccin mis au point par AstraZeneca contre le variant sud-africain, même si plusieurs responsables de l'OMS et du système Covax ont mis en garde lundi contre un excès de pessimisme envers ce vaccin, alors qu'il s'agit avant tout de limiter les hospitalisations et sauver des vies.

Côté allemand, le DAX cédait 0,12 % à 10H00 (9H00 GMT) alors qu'outre-Manche, le FSTE-100 prenait 0,18 %.