La Bourse de Londres démarrait la séance en hausse de 0,23 %, grâce à la victoire des démocrates au Sénat américain et malgré le chaos la veille au Capitole. Vers 08H20 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 15,76 points à 6.857,62 points.

Le marché britannique gardait le cap après trois séances dans le vert depuis le début de la semaine dont un bond de 3,47% mercredi. "Les investisseurs ont été imperturbables face au chaos observé au Capitole", note Naeem Aslam, analyste chez Avatrade. Des partisans de Donald Trump ont envahi mercredi le Capitole, temple de la démocratie américaine, ce qui a perturbé la session qui devait confirmer la victoire de Joe Biden.

M. Aslam explique la réaction des marchés par le fait qu'ils sont "optimistes sur la possibilité d'obtenir plus de soutien économique des démocrates", qui ont tous les leviers du pouvoir désormais.

La Bourse de Paris montait de 0,36% à l'ouverture dans le sillage d'une retentissante victoire des démocrates américains lors d'élections sénatoriales en Géorgie, les investisseurs ignorant des troubles importants au Capitole où des manifestants pro-Trump ont semé le chaos. L'indice vedette parisien, le CAC 40, gagnait 20,44 points à 5.551,04 points à 09H05 (08H05 GMT), l'indice ayant ouvert avec quelques minutes de retard. Le CAC 40 avait pris 1,19% mercredi à la clôture.

La Bourse de Francfort évoluait en hausse, le Dax gagnant 0,23 % dans un marché au plus haut malgré les scènes de chaos à Washington la veille et prêt à passer la barre psychologique des 14.000 points. Vers 08H07 GMT, l'indice vedette progressait de 31,58 points, à 13.923,55 points, après avoir dépassé de justesse à l'ouverture les 13.950 points, un plus haut historique. Le MDax des valeurs moyennes prenait de son côté 0,34%, à 31.225,80 points.

Pas davantage que la Bourse de Wall Street mercredi, les investisseurs à Francfort "ne se laissent impressionner par les scènes chaotiques de Washington avec les manifestants prenant d'assaut le Capitole", commente Milan Cutkovic, analyste chez Axi.

Sur le front politique, les démocrates américains ont remporté mercredi une grande victoire en s'assurant le contrôle du Sénat grâce à deux élections partielles en Géorgie, permettant au président élu Joe Biden de gouverner avec une plus grande marge de manoeuvre.

"Les futures mesures de relance devraient, espérons-le, se passer maintenant de mois de discussion pour l'économie américaine qui a été frappée par la pandémie, et lui permettre de sortir de la crise plus rapidement", conclut M. Cutkovic.