La Bourse de Paris a ouvert en nette hausse de 1,12% mardi, continuant son rebond initié la veille.

A 09H00, l'indice CAC 40 progressait de 52,72 points à 4.743,86 points. Après avoir abandonné 6,4% la semaine dernière, le CAC 40 continue de rebondir malgré l'incertitude des élections américaines. "Ce mardi sera une séance d'attente avant les premiers résultats mercredi", estime Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC.

La Bourse de Londres a également ouvert en forte hausse. 

L'indice FTSE-100 prenait 1,46% à 5.737,83 points vers 08H50 GMT. La livre rebondissant après le terrain perdu lundi, ce qui favorisait les valeurs centrées sur le marché britannique. Une livre forte rend les achats de bien importés moins chers.

La Bourse de Francfort évoluait aussi en hausse. Le Dax gagnant 0,71% dans un marché qui retenait son souffle avant l'élection présidentielle américaine et sanctionnait l'Allemand Bayer après des résultats inférieurs aux attentes.

Vers 08H04 GMT, l'indice vedette progressait de 83,88 points, à 11.872,16 points, poursuivant son rebond de la veille. Le MDax des valeurs moyennes prenait de son côté 1,15%, à 26.379,58 points.

Les investisseurs ont le regard fixé sur l'élection présidentielle américaine

"Les marchés sont confrontés à un éventail assez large de scénarios. Tout est possible, du rallye haussier à court terme dans l'hypothèse d'une vague bleue (une large victoire démocrate), un statu quo ou encore le chaos", pointe Tangi Le Liboux.

Beaucoup de courtiers gardent en mémoire le scrutin de 2016, quand les acteurs du marché avaient dans leur immense majorité parié sur une victoire de la démocrate Hillary Clinton et s'étaient positionnés en conséquent, perdant beaucoup d'argent avec l'élection de Donald Trump.

Si l'ancien vice-président Joe Biden est donné favori face à M. Trump dans les sondages nationaux, l'écart est serré dans plusieurs Etats clefs et les résultats définitifs pourraient ne pas être connus rapidement.

"Les investisseurs anticipent une victoire sans contestation aux Etats-Unis. Si les intervenants de marchés venaient à douter quant à une probable contestation, le marché se retournerait nettement", estiment de leur côté les analystes de Saxo Banque.

"Que Trump ou Biden gagne est d'importance secondaire pour les investisseurs", l'essentiel est "qu'il y ait un résultat électoral clair et que nous sachions mercredi avec une relative certitude qui sera le nouvel homme fort à la Maison Blanche", estime Milan Cutkovic, analyste chez Axi.

A contrario une "contestation de l'élection ouvrant une période d'incertitude de plusieurs semaines serait le pire des scénarios pour les bourses", ajoute-t-il.

Coté asiatique

Les places boursières chinoises ont ouvert en nette hausse mardi, au lendemain d'un rebond de Wall Street.

A Hong Kong, dans les premiers échanges, l'indice composite Hang Seng gagnait 0,94% à 24.689,56 points.

En Chine continentale, la Bourse de Shanghai prenait 0,46% à 3.239,81 points et celle de Shenzhen 0,38% à 2.231,76 points.