La Bourse de Londres évoluait en nette hausse de 1,54 % dans les premiers échanges, pour la première séance depuis la sortie du Royaume-Uni du marché unique européen. Peu après 08H00 GMT (09H00 HB), l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 99,81 points, à 6.560,33 points. Le pays a officiellement quitté l'UE le 1er janvier au terme d'une période de transition et quelques jours après avoir conclu un accord de libre-échange avec son principal partenaire commercial.

La Bourse de Paris a ouvert sa première séance de l'année dans l'allégresse (+1,12 %), les investisseurs conservant leur optimisme quant à une sortie de crise et un rebond de la croissance courant 2021 grâce au processus de vaccination. A 09H00, l'indice CAC 40 avançait de 62,63 points à 5.614,04 points. Jeudi, la cote parisienne avait perdu 0,86% clôturant l'année 2020 sur un recul de 7,14 %.

La Bourse de Francfort a démarré l'année en nette hausse, le Dax gagnant 1,13 % à l'ouverture après les records des dernières séances de 2020, toujours encouragé par la perspective d'une normalisation économique grâce au vaccin contre le Covid-19. Vers 08H13 GMT, l'indice vedette progressait de 154,88 points, à 13.873,66 points. Le MDax des valeurs moyennes prenait de son côté 1,16 %, à 31.154,05 points.

"Le Dax poursuit sa course aux records", note Andreas Lipkow, de Comdirect, alors que l'indice avait atteint des plus hauts historiques lors des dernières séances d'une année 2020 marquée par un effondrement des cours sans précédent au printemps.

"Les investisseurs sont optimistes pour la nouvelle année" face à des campagnes de vaccination entraînant "une nouvelle normalité", note Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader. "D'autant plus que les banques centrales devraient garder ouvertes encore plus longtemps les vannes monétaires, ce qui soutiendra les marchés."

"2021 pourrait devenir une année des entreprises de la vieille économie" et des actions cycliques, notamment le secteur automobile ou les machines-outils, ajoute M. Lipkow.