La Bourse de Paris montait de 0,31% à l'ouverture. L'indice CAC 40 avançait de 15,34 points à 5.031,31 points. Il avait clôturé en baisse de 0,64% la veille.

La Bourse de Francfort évoluait en baisse, le Dax cédant 0,41%. Vers 07H21 GMT, l'indice vedette reculait de 53,09 points à 13.043,27 points, après avoir ouvert en hausse. Le MDax des valeurs moyennes lâchait de son côté 0,71%, à 27.477,71 points.

"Les marchés boursiers européens peinent à suivre le rythme des bourses américaines", note Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader.

"Peu d'investisseurs craignent un nouveau confinement en Europe, mais la hausse du nombre des cas d'infections au coronavirus est source d'incertitude et de retenue", ajoute-t-il.

Pour ces raisons, le moral des consommateurs allemands devrait à nouveau se détériorer en septembre après plusieurs mois de progression, selon le baromètre Gfk publié vendredi.

La publication de l'indice de confiance des consommateurs de la zone euro est attendue dans la journée.

La hausse de l'euro devrait en outre continuer après l'intention dévoilée hier par la Banque centrale américaine (Fed) de laisser flotter l'inflation au-dessus de l'objectif de 2,0% "pendant un certain temps" avant qu'elle n'agisse en augmentant les taux d'intérêt.

La monnaie unique pourrait ainsi rapidement monter à "1,22 dollar et se rapprocher de 1,30 dollar d'ici la fin de l'année", signifiant "un vent contraire supplémentaire" pour les marchés européens, le Dax en particulier, conclut l'analyste.