Les principales places boursières européennes ont ouvert de façon négative ce mardi, les investisseurs restant prudents quant à l'issue de la guerre commerciale.

  • La Bourse de Paris reculait mardi matin (-0,61%), après quelques premiers pas à l'équilibre, dans l'attente de la signature prévue mercredi d'un premier accord commercial sino-américain et de l'ouverture de la saison des résultats outre-Atlantique.

A l'ouverture, l'indice perdait 36,98 points à 5.999,16 points. La veille, il avait fini à l'équilibre (-0,02%).

Avant les publications américaines, "les marchés européens calent, tandis que Wall Street caracole toujours", a souligné Tangi Le Liboux, analyste pour Aurel BGC.

"Le contenu de l'accord commercial, ainsi que celui des publications et les perspectives des entreprises vont notamment permettre aux investisseurs d'affiner leur sentiment de marché dans les prochains jours", a-t-il complété.

Le texte de l'accord commercial partiel entre les États-Unis et la Chine sera rendu public dans son intégralité mercredi lors de la signature du document à Washington, selon le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow.

Autre signe d'apaisement juste avant cette étape-clé, les États-Unis ne considèrent plus que la Chine manipule sa monnaie, et ont retiré ce pays de leur liste noire, mais maintiennent leur surveillance.

La séance verra par ailleurs la saison américaine des résultats débuter en trombe avec des poids lourds tels que JPMorgan Chase, Delta Air Lines ou Citigroup.

Du côté des indicateurs, les chiffres de l'inflation aux États-Unis en décembre sont attendus.

Avant l'ouverture des marchés européens, la Chine a publié sa balance commerciale pour décembre, marquée par un excédent commercial du pays vis-à-vis des États-Unis en chute de 8,5% en 2019.

  • La Bourse de Francfort évoluait mardi en baisse, le Dax perdant 0,33%, à la veille de la signature de l'accord commercial partiel sino-américain.

Peu après l'ouverture, l'indice vedette perdait 44,73 points à 13.406,79 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes perdait 0,25% à 28.333,94 points.

Les marchés se demandent "combien de temps il faudra encore attendre avant d'obtenir un accord complet entre les deux superpuissances" ainsi que les "points qu'il reste à négocier", et attendent "des indices" dans les prochains jours sur ces questions, commente Milan Cutkovic, analyste chez Axitrader.

Le texte de l'accord commercial partiel entre les États-Unis et la Chine sera rendu public dans son intégralité mercredi lors de la signature du document à Washington, selon le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow.

  • La Bourse de Londres évoluait en baisse mardi en début de séance (-0,26%), dans un marché sur la défensive malgré la signature imminente d'un accord commercial sino-américain.

Peu avant 10H00, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 19,74 points à 7.597,86 points.

"C'est un début de séance timide en Europe (...) même si les investisseurs auraient dû être confortés par l'optimisme sur le commerce et les nouveaux records de Wall Street", souligne Neil Wilson, analyste chez Markets.com.

Les marchés européens étaient peu inspirés dans la foulée d'une séance sans grand relief en Asie, à la veille de la signature d'un accord partiel dit de phase 1 entre Washington et Pékin, qui devrait permettre de faire baisser les tensions commerciales.

Les investisseurs réservaient par ailleurs leur jugement avant la publication ce mardi des premiers résultats des banques américaines pour le quatrième trimestre 2019.