La Bourse de Paris a ouvert en hausse dans l'attente du résultat de la double élection sénatoriale dans l'Etat américain de Géorgie et d'une autorisation prochaine d'un deuxième vaccin contre le Covid-19 en Europe. A 9H00, l'indice CAC 40 prenait 36,41 points à 5.601,01 points. La veille, il avait perdu 0,44% à 5.564,60 points.

La Bourse de Londres évoluait en nette hausse de 0,60% en début de séance, portée par le secteur pétrolier et la perspective de voir les démocrates contrôler le Sénat américain. Vers 08H20 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 39,36 points à 6.651,61 points.

"Malgré la fermeté de la livre, qui pèse sur les membres du FTSE-100 avec une large exposition internationale, et l'annonce d'un nouveau confinement national, l'indice britannique connaît un bon début d'année", constate Richard Hunter, analyste chez Interactive Investor.

Il attribue notamment la hausse du jour à la progression des prix du pétrole "après une annonce surprenante sur une baisse de production de l'Arabie saoudite en février et mars", selon lui.

La Bourse de Francfort évoluait en légère hausse, le Dax gagnant 0,17 % dans un marché sans direction et hésitant face aux nouvelles restrictions pour contenir le Covid-19 mises en place en Allemagne. Vers 08H38 GMT, l'indice vedette progressait de 22,74 points, à 13.673,96 points. Le MDax des valeurs moyennes lâchait de son côté 0,38 %, à 30.941,84 points.

"Les opérateurs attendent le résultat des élections en Géorgie et les conséquences politiques" qui en découleront, notamment en ce qui concerne un programme de relance économique aux Etats-Unis, note Andreas Lipkow, analyste chez Comdirect.