Placements & Marchés

Les places boursières européennes ont fini, dans le meilleur des cas, dans le vert, sinon stables ce vendredi, après une semaine plutôt morose.

Après avoir bien progressé dans la perspective d'une baisse des taux après les propos d'un responsable de la Fed, le BEL 20 et ses voisins européens ont réduit, voire effacé presque entièrement leurs gains de la matinée à l'heure de la fermeture. L'indice national de référence conservait une avance de 0,88% en terminant avec 10 de ses éléments dans le vert et bénéficiant, en partie, du bond de 5,54% de son poids lourd AB InBev, après l'annonce de la cession de la filiale australienne du groupe.

A Francfort, la bourse a clôturé en hausse de 0,26%, profitant de la bonne dynamique insufflée par le début de séance favorable à Wall Street, alors que le marché était sur la réserve à l'entame de la saison des résultats trimestriels.

Cependant, ce répit devrait être de courte durée. "Aucune euphorie ne se dessine", tant "la dynamique est négative concernant les bilans trimestriels", précédés par plusieurs avertissements sur résultats dont celui de Daimler, estimait Andreas Lipkow, analyste chez Comdirect.

A Londres, l'indice FTSE-100 tirait le rideau dans le vert, en hausse de 0,21%, aidé par les matières minières qui profitaient des cours des métaux industriels en hausse.

De l'autre côté de la Manche, à Paris, la bourse a terminé sans direction (+0,03%) vendredi, digérant toujours la publication de résultats d'entreprise qui s'intensifie des deux côtés de l'Atlantique, dans un marché aux allures estivales, dans l'attente du verdict des banques centrales

Saison des résultats

Les marchés européens entreront la semaine prochaine dans la saison des résultats semestriels, tout en gardant un œil sur les banques centrales qui devraient se montrer toujours plus accommodantes.

"Nous allons entrer dans une phase de marché qui va être ponctuée par les publications de résultats. C'est cela qui va faire bouger les marchés", commente auprès de l'AFP Régis Bégué, directeur de la gestion actions chez Lazard Frères Gestion.