La Bourse de Bruxelles poursuivait dans sa tendance haussière, le Bel 20 prenant 0,26 % à 4 168,36 points avec seulement 6 de ses éléments en hausse, Cofinimmo (130,60) et Colruyt (52,02) étant stationnaires. Il bénéficiait du soutien de UCB (82,12) et arGEN-X (245,40) qui progressaient de 2,73 et 3,81 %, Galapagos (66,11) et Solvay (112,95) s'appréciant de 0,82 et 0,44 %. KBC (67,78) regagnait 0,56 % alors que Ageas (48,37) et AB InBev (64,53) étaient négatives de 1,25 et 0,32 %. Aedifica (106,60) emmenait quant à elle les baisses en reculant de 1,30 % après une importante augmentation de capital.

La Bourse de Paris est restée plutôt discrète (-0,26 %) après une réunion sans surprise de la Banque centrale européenne qui permet d'écarter le scénario d'un retrait prématuré d'un soutien monétaire. L'indice CAC 40 s'est effrité de 16,96 points à 6 546,49 points, au lendemain d'une petite hausse de 0,19 %.

La Bourse de Francfort terminait une nouvelle fois dans le rouge, le DAX lâchant finalement 0,06 % à 15 571,22 points. La Bourse de Londres parvenait quant à elle à se maintenir dans le vert, le FTSE-100 grappillant 0,10 % à 7 088,18 points.

Valeurs de clôture du 10/06 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 64,53 (64,74)
  • Ackermans - 133,90 (134,30)
  • Aedifica - 106,60 (108,00)
  • Ageas - 48,37 (48,98)
  • Aperam + 46,88 (46,85)
  • arGEN-X + 245,40 (236,40)
  • Cofinimmo = 130,60 (130,60)
  • Colruyt = 52,02 (52,02)
  • Elia - 90,15 (90,40)
  • Galapagos + 66,11 (65,57)
  • GBL - 93,70 (93,88)
  • KBC + 67,78 (67,40)
  • Melexis - 89,10 (89,40)
  • Proximus - 17,32 (17,32)
  • Sofina - 354,40 (355,80)
  • Solvay + 112,95 (112,45)
  • Telenet - 32,56 (32,76)
  • UCB + 82,12 (79,94)
  • Umicore - 49,49 (49,58)
  • WDP - 32,16 (32,22)

L'avis du Broker pour Bekaert, Aedifica et Balta

Bekaert (+0,2% à 39,24 euros) a été confirmé à « conserver » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif de cours étant relevé de 34 vers 40 euros. « Le tréfileur a enregistré un début d’année en fanfare, avec des ambitions attractives à moyen terme qui nous rendent plus optimistes quant à la capacité de dégager une croissance bénéficiaire soutenue », souligne l’analyste. Il estime néanmoins que ces perspectives favorables sont déjà largement intégrées dans la valorisation actuelle, avec un potentiel haussier qui semble désormais limité. « La situation financière laisse de la place pour une acquisition, et les objectifs pour 2021 nous semblent prudents ».

Aedifica (-1,3% à 106,6 euros) a été confirmé à « acheter » chez Degroof Petercam, l’objectif étant descendu de 116 vers 112 euros en réaction à l’annonce d’une augmentation de capital de 286 millions d’euros. « L’annonce de cette opération n’était pas une surprise, mais elle s’est produite plus rapidement que prévu », ce qui pourrait indiquer l’annonce prochaine de nouveaux investissements. « Le groupe a déjà investi plus que prévu depuis le début de l’année en cours ».

Balta (-0,4% à 2,8 euros) a été confirmé à « acheter » chez ING, l’objectif étant doublé de 1,5 vers 3 euros. L’analyste souligne que cette révision est liée à l’allongement de la durée de remboursement pour un emprunt de 235 millions d’euros, et au retour à la rentabilité dans certaines activités dont les ventes et la performance opérationnelle ont été impactées favorablement par l’épidémie.