La Bourse de Londres a terminé en forte hausse lundi, dopée par les espoirs liés au déploiement de vaccins anti-Covid pour sa première séance de l'année et depuis que le Royaume-Uni est sorti du marché unique européen.

L'indice FTSE-100 a pris 1,72% à 6.571,88 points, après avoir bondi de 3% en matinée.

Le pays a officiellement quitté l'UE le 1er janvier au terme d'une période de transition de 11 mois et quelques jours, après avoir conclu un accord de libre-échange avec son principal partenaire commercial.

Les marchés étaient également soutenus en ce début d'année par les campagnes de vaccination dans le monde qui font espérer un retour à la normale prochainement, malgré la flambée des cas de contaminations et la perspective de nouvelles restrictions qui devraient être annoncées par le Premier ministre Boris Johnson plus tard lundi.

Le Royaume-Uni est devenu lundi le premier pays à administrer à sa population le vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford.

"Si on regarde les choses dans leur ensemble, le Brexit est dans le rétroviseur, même si, dans le cas où l'économie souffre plus qu'anticipé à cause du divorce (entre le Royaume-Uni et l'UE), il reviendrait hanter les marchés", remarque Craig Erlam, analyste chez Oanda, interrogé par l'AFP.