La Bourse de New York a ouvert dans le rouge mardi pour la deuxième séance d'affilée. A 14H20 GMT, le Dow Jones perdait 0,40 % et le Nasdaq lâchait 0,22 % tout comme le S&P 500.

La veille, lésée par des prises de profits après des records, Wall Street avait terminé en baisse. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avait entraîné les autres indices à la baisse, perdant 0,98 % à 13.914,77 points. L'indice Dow Jones avait lâché 0,36 % à 34.077,63 points et le S&P 500 avait perdu 0,53 % à 4.163,26 points.

"Un large groupe de compagnies a annoncé des résultats qui ont survolé les prévisions" comme IBM (+3,96 %), Procter and Gamble (-0,55 %) et Johnson & Johnson (+1,19 %), a souligné Patrick O'Hare de Briefing.com. "Mais ces bonnes nouvelles ont échappé au marché qui semble résigné à rester sur le mode de la consolidation", a ajouté l'analyste.

Les analystes de Schwab soulignaient que "la glissade de lundi se prolonge, s'éloignant des niveaux records" atteints la semaine dernière, "alors que le marché est en train de jauger les incertitudes quant au plan du président Joe Biden sur les infrastructures, l'évolution des cas de Covid-19 dans le monde et l'optimisme persistant sur les résultats d'entreprises".

Après la cloche de fermeture, ce sera au tour de Netflix d'annoncer ses résultats trimestriels tandis que du côté des données macro-économiques, la semaine est plutôt calme. Seuls des indicateurs du marché immobilier sont attendus à partir de jeudi.

Les titres du tabac agités

Parmi les actions du jour, les titres des fabricants de tabac étaient agités par des informations de presse selon lesquelles le gouvernement américain envisagerait d'exiger désormais un bas niveau de nicotine dans les cigarettes pour éviter la dépendance au tabac.

L'action d'Altria perdait 7,50 % mais Philips Morris USA restait dans le vert à +0,45 %. A la Bourse de Londres, British American Tobacco (BAT) lâchait 7,57 % et Imperial Brands perdait 6,99 % vers 14H00 GMT.

Huit des onze secteurs du S&P 500 étaient en baisse, à commencer par celui de l'énergie (-2,09 %) tandis que l'immobilier était en hausse (+1,05 %).

Tesla qui avait souffert la veille après la nouvelle d'un accident mortel d'une de ses voitures automatisées, récupérait une grande partie du terrain perdu (+3 %) alors que Space X, du groupe d'Elon Musk, s'apprêtait à envoyer jeudi des astronautes vers la station spatiale internationale.

Les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans reculaient légèrement à 1,58 % contre 1,60 % à la clôture la veille tandis que le dollar était à la baisse face à l'euro.