, La Bourse de Bruxelles était à nouveau quasi inchangée ce lundi, confirmant de justesse une hausse de 0,03 %, à 3 885,91 points. Huit de ses éléments restaient affichés en baisse, emmenés par arGEN-X (234,00) et Aperam (37,27) qui abandonnaient 3,23 et 2,13 % devant Sofina (286,50), négative de 1,38 %. Ageas (50,50) et AB InBev (54,40) soutenaient le BEL 20 en progressant de 1,67 et 2,54 %.

La Bourse de Paris a fini sur une note positive (+0,45 %) et au-dessus des 6 000 points, en dépit du repli du secteur bancaire mis sous pression par la vente massive d'actions par la société américaine d'investissement Archegos Capital Management. L'indice CAC 40 a pris 26,70 points pour terminer à 6 015,51 points, après avoir gagné 0,61% vendredi.

"Le marché résiste plutôt bien à cette nouvelle affaire de fonds spéculatif américain. La tendance reste positive. Quand elles existent, les pressions vendeuses sont très vite absorbées", observe Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque. "Depuis quelques semaines, on sent de l'attentisme, les investisseurs cherchant des catalyseurs qui puissent justifier soit une vague de hausse ou une correction importante", souligne-t-il.

La Bourse de Francfort parvenait également à garder la tête hors de l'eau, le DAX s'appréciant de 0,40 %. La Bourse de Londres terminait quant à elle en léger repli, le FTSE-100 perdant 0,07 %.

Valeurs de clôture du lundi 29/03/2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 54,40 (53,05)
  • Ackermans + 134,20 (133,60)
  • Aedifica - 97,30 (97,90)
  • Ageas + 50,50 (49,67)
  • Aperam - 37,27 (38,08)
  • arGEN-X - 234,00 (241,80)
  • Cofinimmo - 124,20 (124,40)
  • Colruyt + 50,82 (50,64)
  • Elia - 91,10 (91,70)
  • Galapagos + 65,02 (64,48)
  • GBL + 88,32 (88,20)
  • KBC - 61,62 (62,28)
  • Melexis + 87,70 (87,15)
  • Proximus + 18,68 (18,33)
  • Sofina - 286,50 (290,50)
  • Solvay + 107,45 (106,70)
  • Telenet + 35,26 (34,66)
  • UCB + 81,22 (80,50)
  • Umicore - 44,56 (44,93)
  • WDP + 28,24 (28,22)

L'avis du Broker pour Warehouses Estates Belgique, Mithra et Engie

Warehouses Estates Belgique (+0,2% à 42,8 euros) a vu son objectif allégé de 50 vers 46 euros chez Degroof Petercam, l’avis étant toutefois confirmé à « conserver » suite à la publication de résultats décevants pour l’exercice 2020. « Le bénéfice par action est en recul de 24%, soit nettement moins bien que nos attentes ». L’analyste souligne que les revenus locatifs se sont bien comportés, mais que les coûts opérationnels ont été décevants. « Nous attendons néanmoins un redressement substantiel pour l’exercice en cours, en raison des nouvelles locations signées à la fin de l’année dernière ».

Mithra (+3,3% à 26,4 euros) a été confirmé à « acheter » chez KBC Securities, l’objectif de cours étant légèrement relevé vers 33 euros suite à l’annonce qu’une étape décisive avait été franchie pour l’approbation de sa pilule contraceptive Estelle sur le continent européen, ce qui ouvre la voie à une commercialisation d’ici quelques mois. « Il ne fait désormais plus de doute que ce produit sera commercialisé en Europe, une région qui devrait représenter 20% des ventes de ce traitement. Il faut désormais attendre l’approbation de cette molécule aux Etats-Unis ».

Engie (+1% à 12,16 euros) a été descendu d’ « acheter » vers « conserver » chez HSBC, l’objectif étant abaissé de 15,7 vers 13,6 euros. L’analyste se montre attentiste sur le titre, et estime que la valorisation faible se justifie dans une grande mesure. « Nous pensons que cette décote va encore durer pendant un moment, en dépit du plan de simplification dans lequel le groupe s’est engagé depuis plusieurs années ».