La Bourse de Tokyo a fini la séance de lundi en baisse, plombée par la recrudescence d'inquiétudes liées au nouveau coronavirus (y compris au Japon) et par l'annonce d'une chute du Produit intérieur brut (PIB) japonais fin 2019. A l'issue des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a abandonné 0,69% à 23.523,24 points et l'indice élargi Topix a lâché 0,89% à 1.687,77 points.

Les deux chutaient cependant davantage en tout début de journée.

Le nombre de personnes touchées par le nouveau coronavirus ne cesse de grimper en Chine et la crainte d'une pandémie augmente au Japon où 355 cas ont été recensés sur le paquebot Diamond Princess en quarantaine à Yokohama (sud de Tokyo). La propagation se poursuit aussi en diverses régions de l'archipel (60 cas au total, dont un tiers à Tokyo).

Par ailleurs, selon les chiffres préliminaires donnés par le gouvernement lundi matin, le Produit intérieur brut (PIB) du Japon a régressé de 1,6% au 4e trimestre 2019 comparé à celui des trois mois précédents, en raison essentiellement de l'effet dissuasif sur la consommation de la hausse de TVA intervenue le 1er octobre.

Sur base annuelle, l'économie japonaise a chuté de 6,3%, bien plus que la baisse prévue par de nombreux analystes. Il s'agit de la plus importante depuis 2014, lorsque une augmentation de la TVA avait également pesé sur l'économie.