Placements & Marchés

La Bourse de Tokyo a ouvert en net repli jeudi, plombée par la dégringolade de Wall Street après des commentaires du patron de la banque centrale américaine (Fed) écartant l'idée d'une nouvelle baisse automatique des taux d'intérêt d'ici la fin de l'année après celle intervenue mercredi.

Dans les premières minutes d'échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes abandonnait 0,92% (-198,91 points) à 21.322,62 points, et l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau lâchait 0,65% (-10,19 points) à 1.554,95 points.

Bien que ses propos aient pu sembler un peu confus, le président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, a laissé entendre que la baisse de taux directeur de mercredi, la première en plus de 10 ans, ne marquait par l'entrée dans un cycle de réduction, douchant un peu les attentes de certains. Cependant, il n'a pas totalement écarté le fait que d'autres abaissements puissent intervenir ultérieurement.

Pour Makoto Noji, analyste de SMBC Nikko, l'ambiguïté perçue dans les propos de M. Powell découle de la pression mise sur la Fed par le président américain Donald Trump.