La plus grande introduction en bourse au monde, celle de la compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco, continue de rapporter. 

 
Par le biais d'une option de surallocation, l'argent continue en effet d'affluer dans la trésorerie de l'entreprise un mois après l'introduction en bourse. Les débuts en bourse avaient initialement rapporté à Saudi Aramco 25,6 milliards de dollars, soit l'entrée en bourse de l'ampleur la plus importante jusqu'ici. Et la banque américaine Goldman Sachs, l'une des banques d'accompagnement de l'introduction en bourse, a encore placé 450 millions d'actions supplémentaires sur le marché. Par conséquent, l'introduction en bourse a déjà rapporté un total de 29,4 milliards de dollars.