Le rebond de l’épidémie de coronavirus fait craindre l’annonce de nouvelles mesures de restriction, un peu partout dans le monde. Angela Merkel et Emmanuel Macron pourraient annoncer de nouvelles décisions, dès ce mercredi.

Dans ce contexte, le baril de Brent, la référence internationale du marché pétrolier, est tombé à son plus bas niveau depuis le 2 octobre. En effet, de nouvelles restrictions aux déplacements auraient inévitablement un impact sur l’économie et la demande de pétrole.

Le marché pétrolier étant suffisamment approvisionné, toute baisse attendue de la demande fait pression sur les prix. Ce mercredi, le baril de brent affiche un recul de 2,48 % à 39,71 dollars, et le WTI une baisse de 2,82 % à 37,87 dollars.

En outre, les stocks américains sont plus élevés que prévu, ce qui a ajouté un peu de pression sur les prix.