Après avoir opté pour la prudence ce mercredi matin, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles et ses voisins européens devaient s'enfoncer progressivement jusqu'à l'ouverture négative de Wall Street. Un rebond devait ensuite réduire les pertes qui restaient marquantes, notre indice de référence chutant finalement de 2,12 % à 3.645,30 points, avec 16 de ses éléments dans le rouge. La persistance de l'épidémie de Covid-19 et les contretemps de la vaccination ont effectivement fait prendre du recul aux investisseurs.

La Bourse de Paris a perdu du terrain (-1,16%), la fébrilité gagnant les investisseurs à l'approche des conclusions de la Réserve fédérale américaine et sur fond de polémique autour des livraisons de vaccins anti-Covid en Europe.

Valeurs de clôture du 27 janvier 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :
  • AB InBev - 52,79 (53,12)
  • Ackermans - 126,80 (128,70)
  • Aedifica - 99,80 (101,60)
  • Ageas - 43,10 (43,83)
  • Aperam - 35,00 (36,25)
  • arGEN-X - 242,00 (253,80)
  • Barco + 16,18 (15,92)
  • Cofinimmo + 124,60 (124,40)
  • Colruyt + 51,78 (50,74)
  • Galapagos - 90,50 (91,56)
  • GBL - 82,66 (84,14)
  • ING - 7,30 (7,56)
  • KBC - 57,16 (58,86)
  • Proximus + 17,91 (17,35)
  • Sofina - 266,50 (271,00)
  • Solvay - 93,42 (96,50)
  • Telenet - 36,12 (36,54)
  • UCB - 86,46 (88,52)
  • Umicore - 47,88 (49,20)
  • WDP - 28,56 (29,16)

Avis des brokers pour Umicore, Inclusio et Shurgard : 

Umicore (-2,7% à 47,88 euros) a vu ses objectifs relevés à deux reprises durant la séance de mercredi, de 31 vers 33 euros chez UBS ("vendre") et de 40 vers 49 euros chez KBC Securities ("conserver"). Chez le premier courtier, l’analyste souligne s’attendre à une progression plus rapide du résultat en raison de la hausse des cours pour les métaux précieux. De son côté, l’analyste de KBC Securities s’attend à de bonnes nouvelles dans la production de batteries rechargeables en Asie suite aux résultats de LG Chem, un des plus importants clients pour les cathodes d’Umicore.

Inclusio (-0,7% à 21,45 euros) a reçu un premier avis "conserver" de la part de Kepler Cheuvreux, l’objectif étant fixé à 23 euros. Le spécialiste de l’immobilier social dispose d’un pipeline de projets attractifs, qui devrait lui permettre de doubler sa taille vers plus de 230 millions d’euros au vu d’un taux d’endettement attendu autour de 35% d’ici 2023. "La visibilité est élevée sur ce segment du marché, avec un taux d’occupation de 100% et un avantage fiscal intéressant".

Shurgard (-3,1% à 36,2 euros) a également reçu un premier avis "acheter" de la part de KBC Securities, avec un objectif de 44 euros. Le courtier apprécie le profil de consolidateur dans le segment du stockage, avec un potentiel de croissance jugé "énorme" par l’analyste. "La forte croissance attendue du portefeuille devrait progressivement se traduire par des économies d’échelle et par une amélioration des marges opérationnelles. En outre, le risque est faible et le dividende attractif".