Après un nouveau lot de rapports annuels ce jeudi, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles a terminé en baisse de 0,17 %, à 3 850,32 points. Ceci est principalement due à AB InBev, un poids lourd qui a perdu plus de 6 %.

La Bourse de Paris a cédé 0,24 %, rendue nerveuse par le passage au-dessus de 0 % du taux d'intérêt sur la dette française à dix ans pour la première fois en neuf mois. L'indice CAC 40 a perdu 14,09 points à 5.783,89 points tandis que le taux d'emprunt français à dix ans évoluait à 0,03 % en fin de journée.

La Bourse de Francfort était en forte baisse, le Dax perdant 0,69 % à 13 879.33. De son côté, le FTSE-100 de la Bourse de Londres lâchait 0,11 %, à 6 651.96 points.

Valeurs de clôture du 25 février 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 49,90 (53,19)
  • Ackermans + 130,20 (129,10)
  • Aedifica - 105,00 (105,40)
  • Ageas + 46,84 (46,56)
  • Aperam + 35,40 (35,05)
  • arGEN-X - 278,80 (283,60)
  • Barco + 21,10 (20,51)
  • Cofinimmo - 130,00 (130,40)
  • Colruyt + 50,28 (49,98)
  • Galapagos + 70,60 (70,28)
  • GBL - 82,90 (83,14)
  • ING + 9,23 (9,22)
  • KBC + 62,14 (61,20)
  • Proximus - 18,28 (18,30)
  • Sofina = 279,50 (279,50)
  • Solvay - 101,05 (104,05)
  • Telenet - 33,64 (33,80)
  • UCB + 86,00 (81,32)
  • Umicore + 48,96 (48,60)
  • WDP + 28,80 (28,58)

Avis des brokers pour Ageas, Solvay et EVS :

Ageas (+0,6 % à 46,84 euros) a vu ses objectifs relevés à deux reprises, vers 44,9 euros chez Kepler Cheuvreux (« réduire ») et vers 52,8 euros chez Berenberg (« acheter »). Chez le premier courtier, l’analyste estime que l’activité d’assurance-vie sera soutenue par les marchés asiatiques. Chez le second, l’analyste souligne que la direction a fourni des objectifs très conservateurs pour l’exercice en cours, et qu’il semble « vraisemblable qu’ils seront ajustés à la hausse durant les prochains trimestres. »

Solvay (-2,88 % à 101,05 euros) a également enregistré deux hausses d’objectifs sur la séance de jeudi suite à la publication de résultats annuels qui ont dépassé les attentes: vers 120 euros chez Degroof Petercam (« acheter ») et vers 110 euros chez Credit Suisse (« surperformer »). « Les perspectives pour le début 2021 sont supérieures à nos attentes au niveau du résultat opérationnel », souligne Degroof Petercam, « alors que le groupe continuer d’afficher une décote injustifiée par rapport à ses concurrents ». Tandis que le Crédit Suisse met en avance la transformation du portefeuille qui devrait se traduire par une croissance plus rapide du bénéfice.

EVS (+4,96 % à 16,52 euros) a été remonté d’« accumuler » vers « acheter » chez KBC Securities, l’objectif étant ajusté de 18 vers 19,5 euros suite à la publication des chiffres pour 2020. Si l’analyste souligne la forte contraction du chiffre d’affaires, il pointe également l’évolution favorable au niveau du carnet de commandes ainsi que la communication prudemment optimiste de la direction. « Les perspectives à moyen terme dépendront du maintien des grands événements sportifs durant les prochains mois ».