Les voisins du Bel 20 de la Bourse de Bruxelles poursuivaient prudemment leur progression cette après-midi, notre indice de référence restant finalement affiché en baisse de 0,17 % à 4.091,82 points. Il reculait sous la pression d'Ageas (50,58) dont le détachement de coupon faisait reculer le titre de 6,16 % pour un repli de 1,33 % si on tenait compte du détachement de coupon. Onze éléments de notre indice restaient bien orientés.

La Bourse de Paris a établi un nouveau record annuel de clôture, gagnant 0,49 % à 6.521,52 points. L'indice CAC 40 avait déjà dépassé la veille le seuil des 6.500 points en séance, soit un nouveau plus haut de plus de 20 ans.

A la Bourse de Francfort, l'indice Dax montait de 0,23 % à 15 602.71 points, tandis que le FTSE-100 de la Bourse de Londres engrangeait 0,39 % à 7 108.00 points.

Valeurs de clôture du 02/06 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 63,37 (62,38)
  • Ackermans - 132,60 (132,70)
  • Aedifica - 106,40 (107,70)
  • Ageas - 50,58 (53,90) ex-cp
  • Aperam - 47,40 (47,86)
  • arGEN-X - 223,20 (226,20)
  • Cofinimmo - 129,20 (129,30)
  • Colruyt + 49,89 (49,69)
  • Elia + 88,50 (88,05)
  • Galapagos - 60,27 (60,60)
  • GBL + 93,88 (93,22)
  • KBC + 68,42 (67,92)
  • Melexis + 87,70 (86,75)
  • Proximus + 16,93 (16,68)
  • Sofina - 343,80 (344,00)
  • Solvay + 113,25 (112,85)
  • Telenet + 32,20 (31,82)
  • UCB - 75,30 (75,64)
  • Umicore + 50,34 (50,08)
  • WDP + 31,64 (31,46)
Avis des brokers pour Ageas, Montea et Miko : 

Ageas (-6,2 % à 50,58 euros) a été particulièrement entouré suite à l’annonce de sa stratégie jusqu’en 2024, avec un dividende qui devrait progressivement augmenter et une volonté d’entrer dans un quatrième marché européen. KBC Securities ("acheter") a remonté son objectif vers 57 euros, contre un relèvement vers 48,7 euros chez Kepler Cheuvreux ("réduire"). L’assureur a toutefois signalé qu’il arrêterait de racheter systématiquement ses actions, ce qui n’a pas plu à l’analyste d’ABN Amro, qui a descendu son avis de "surperformance" vers "neutre" avec un objectif reculant vers 54 euros.

Montea (+3,1 % à 98,5 euros) a été remonté de "conserver" vers "acheter" chez Berenberg, l’objectif grimpant de 102 vers 108 euros. L’analyste souligne la qualité de l’équipe dirigeante et le caractère extrêmement prévisible du bénéfice par action et des dividendes. "Cette performance est liée à un taux d’occupation élevé par des sociétés de qualité, avec une durée résiduelle des baux qui tourne entre 7 et 8 ans". L’analyste souligne également que le niveau d’endettement est peu élevé, ce qui permettra de soutenir la trajectoire de croissance à moyen terme. "Le niveau actuel constitue un bon point d’entrée".

Miko (+4,4 % à 119 euros) a été confirmé à « acheter » chez KBC Securities, l’objectif étant relevé de 145 vers 165 euros suite à la vente de Miko Pac en faveur du groupe allemand PACCOR. "Cette opération a reçu le feu vert des autorités, de sorte que la direction va pouvoir désormais pleinement se concentrer sur ses activités liées à la distribution de café".