La Bourse de Bruxelles et ses voisins repartaient une nouvelle fois à la hausse. Après avoir hésité en matinée, le BEL 20 gagnait finalement 0,66 % à 3.812,95 points avec 12 de ses éléments dans le vert. Barco (17,49) se distinguait en rebondissant de 5,23 % alors que WDP (29,12) chutait de 3,70 % après une augmentation de capital. AB InBev (54,44) avait viré de 0,68 % à la hausse, KBC (60,08) et ING (7,72) terminant de même 1,59 et 0,22 % plus haut que la veille, Ageas (44,94) s'appréciant de 1,28 %.

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 0,82 % après un début de semaine sur les chapeaux de roue, aidée par l'attente d'un plan de relance aux États-Unis et la poursuite des campagnes de vaccinations contre le Covid-19.

L'indice vedette CAC 40 a pris 45,49 points à 5.608,54 points, portant les gains sur l'ensemble de la semaine à près de 4 % avant la séance de vendredi.

Après avoir accusé la semaine dernière sa pire baisse hebdomadaire depuis trois mois, l'indice était sur le point de boucler sa plus forte hausse sur une semaine depuis la mi-novembre, lorsque l'efficacité des premiers vaccins contre le Covid-19 a été rendue publique.

"L'attente de la validation du plan de relance par Joe Biden aide à l'optimisme ambiant", réagit David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

La Maison-Blanche a adressé cette semaine une fin de non recevoir aux républicains qui réclamaient une baisse de l'enveloppe financière prévue pour relancer l'économie aux États-Unis et aider les ménages modestes.

Le président Joe Biden pousse pour un plan massif de 1 900 milliards de dollars, à même de satisfaire les attentes des marchés financiers.

Du côté de la Bourse de Francfort, le Dax reprenait 0,91 %, alors qu'à la Bourse de Londres, le FTSE-100 concédait 0,06 %.

Valeurs de clôture du 4 février 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 54,44 (54,07)
  • Ackermans - 128,20 (128,30)
  • Aedifica - 102,60 (103,60)
  • Ageas + 44,94 (44,37)
  • Aperam + 35,70 (35,50)
  • arGEN-X + 298,80 (294,20)
  • Barco + 17,49 (16,62)
  • Cofinimmo + 128,00 (126,60)
  • Colruyt - 50,84 (51,42)
  • Galapagos + 87,60 (86,58)
  • GBL + 85,40 (84,16)
  • ING + 7,72 (7,70)
  • KBC + 60,08 (59,14)
  • Proximus - 17,33 (17,38)
  • Sofina - 292,50 (294,00)
  • Solvay - 95,24 (95,60)
  • Telenet - 35,36 (35,48)
  • UCB + 87,80 (86,72)
  • Umicore + 48,01 (47,74)
  • WDP - 29,12 (30,24)

L'avis du Broker pour Melexis, Euronav et Bpost

Melexis (-3,3 % à 90,4 euros) a enregistré une vague de révisions favorables suite à la publication de résultats semestriels largement supérieurs aux attentes , avec des objectifs relevés vers 95 euros chez Berenberg (« conserver »), vers 95 euros chez Kepler Cheuvreux (« conserver »), vers 98 euros chez Liberum (« conserver »), vers 90 euros chez ING (« conserver »), vers 85 euros chez Deutsche Bank (« conserver »), vers 87 euros chez Cowen (« performance en ligne »), vers 77 euros chez Degroof Petercam (« réduire ») et vers 63 euros chez UBS (« vendre »). En dépit d’une hausse généralisée des attentes bénéficiaires, les analystes se montrent relativement prudents quant aux perspectives boursières à moyen terme en raison d’une prime élevée du titre par rapport au reste de son secteur.

Euronav (-1,6 % à 6,69 euros) a été confirmé à « acheter » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant relevé vers 11,8 euros suite à une mise à jour des hypothèses pour les tarifs du transport pétrolier. En dépit d’un résultat trimestriel dans le rouge, l’analyste reste optimiste à moyen terme sur Euronav, avec une hausse attendue des tarifs à mesure que les économies vont reprendre un rythme normal.

Bpost (+2,2 % à 10,18 euros) a été maintenu à « acheter » chez UBS, l’objectif de cours grimpant de 9,85 vers 10,75 euros. L’analyste estime que la forte croissance des livraisons de colis devrait se maintenir durant les prochaines années, avec des consommateurs qui vont continuer de passer plus fréquemment par internet pour réaliser des achats. "A court terme, les perspectives restent favorables."