Le produit intérieur brut (PIB) de la Belgique a progressé de 0,3% au quatrième trimestre 2018, par rapport au trimestre précédent, et de 1,4% sur l'ensemble de l'année 2018, selon une première estimation publiée mercredi par l'Institut des comptes nationaux (ICN) et la Banque nationale de Belgique (BNB). En décembre, lors de la présentation de ses dernières prévisions économiques, la BNB tablait encore sur une croissance d'1,5% en 2018, 1,4% en 2019, 1,3% en 2020 et 1,2% en 2021.

Si le chiffre du quatrième trimestre se confirme, les quatre trimestres de 2018 auront affiché le même niveau de croissance: +0,3% par rapport au trimestre précédent.

Avec 1,4%, l'année 2018 afficherait la plus faible croissance depuis 2014 (+1,3%). Le PIB belge a augmenté de 1,7% en 2017, 1,5% en 2016 et 1,7% en 2015.

L'ICN et la BNB sont revenus mercredi en détail sur les comptes du troisième trimestre. L'emploi intérieur a augmenté durant cette période de 15.000 personnes (+0,3%) sur une base trimestrielle et de 61.300 personnes (+1,3 %) sur une base annuelle. "Cette croissance est principalement attribuable à l'évolution de l'emploi dans les services, particulièrement dans la branche 'services aux entreprises', ainsi qu'à la progression observée dans la branche 'santé humaine et action sociale', de même que dans le commerce, les transports et l'horeca", souligne-t-on. Le volume de travail des salariés s'est, lui aussi, accru de 0,3% par rapport au trimestre précédent et de 1,4% par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente.