Placements / Marchés

Les pays membres de l'Opep (Pays exportateurs de pétrole) et leurs alliés sont parvenus à un accord à l'issue de leur réunion à Vienne. Au total, ils ont décidé de réduire leur production de 1,2 million de barils par jour, soit un peu plus d'1% de la production mondiale d'or noir.

Suite à une chute des prix pétroliers de plus de 30%, les pays producteurs avaient besoin de réduire l'offre pour faire pression à la hausse sur les prix. Dans la foulée de cette annonce, le baril de Brent grimpait de 5,12% à 63,40 dollars sur le marché londonien.

Il s'agit d'un nouvel accord entre les pays de l'Opep et leurs alliés, dont la Russie. Ainsi, l'Opep réduira sa production de 800 000 barils par jour, tandis que les pays non-Opep réduiront leur propre production de 400 000 barils par jour.

L'Arabie saoudite, le leader de l'Opep, a donc résisté à la pression de Donald Trump qui militait pour un maintien de l'offre actuelle qui aurait permis de maintenir les prix de l'or noir au plancher.

A 63 dollars, le prix du baril reste tout de même bon marché, comparativement aux 86 dollars atteints il y a deux mois à peine.