Placements & Marchés

Légaliser le cannabis pourrait rapporter 144 millions d'euros à l'Etat, rapporte Le Soir lundi, citant une étude du Groupe du Vendredi, un cercle de réflexion soutenu par la Fondation Roi Baudouin et regroupant une vingtaine de jeunes talents bilingues.

Le Groupe du Vendredi estime à 223,9 millions les dépenses publiques annuelles liées au cannabis. Le think tank a réalisé une étude, Cannaconomics, mesurant l'impact sur les finances publiques d'une dépénalisation, selon trois scénarios.

Une légalisation avec gestion du stock par un monopole public, soit l'Etat qui contrôle la production, distribue les licences pour la vente, et fixe le prix, permettrait de dégager une marge de 144 millions d'euros. Une "simple" dépénalisation, soit une levée de l'interdiction sur la consommation de cannabis, mais pas sur la vente et la production, aurait pour conséquence une réduction des dépenses publiques de 42,8 millions pour l'Etat.

Enfin, un marché concurrentiel où les entreprises privées sont libres de fixer la quantité produite dégagerait une marge de 78,4 millions pour l'Etat.