Le cours du Bitcoin a été multiplié par dix au cours de ces 12 derniers mois. C'est pourquoi la banque ING a choisi d'interroger les investisseurs belges sur leurs relations aux cryptomonnaies. Il ressort de cette étude que 14 % des investisseurs ne sauraient apparemment pas encore au fait de ce qu'est le bitcoin. Ce serait surtout le cas chez les investisseurs moins actifs, dont 26 % affirment ne jamais avoir entendu parler de la cryptomonnaie.

Chez les investisseurs plus actifs en revanche, plus d’un quart de ceux qui connaissent le bitcoin (27 %) estiment que les cryptomonnaies sont l’avenir du commerce en ligne. Ce sont surtout les jeunes investisseurs (38 % des investisseurs de moins de 45 ans) qui croient en l’utilité de ces monnaies virtuelles. 

En outre d'après l'étude, 14 % des investisseurs qui connaissent les cryptomonnaies déclarent avoir déjà investi dans celles-ci, et les hommes semblent davantage intéressés pour y investir dans le futur (17 %) que les femmes (10 %).

Plus d'un tiers des jeunes veut investir dans une cryptomonnnaie

De plus, ce sont surtout les jeunes qui misent sur les cryptomonnaies, avec pas moins de 35 % des moins de 35 ans qui envisagent d'y investir directement ou indirectement (via des fonds). Un quart des répondants à l'enquête estime par ailleurs que les banques devraient proposer des investissements en monnaie virtuelle. De nouveau, ce pourcentage est plus élevé chez les jeunes, avec 46 % des moins de 35 ans qui pensent que les banques devraient inclure de tels produits dans leur gamme.

Près de 72 % des personnes interrogées pensent malgré tout que le bitcoin en particulier est un placement risqué. Environ 34 % croient que sa valeur va encore augmenter dans les 12 prochains mois, 21 % qu'elle va diminuer, et les autres ne savent pas. Ici encore, les jeunes sont les plus optimistes. Les hommes sont par ailleurs plus nombreux que les femmes (38 % contre 28 %) à croire dans le potentiel haussier du bitcoin.

Ce sondage mené auprès des investisseurs belges semble confirmer les résultats d'autres enquêtes internationales, à savoir que les cryptomonnaies font surtout des "adeptes" chez les hommes jeunes.

Enfin, d'après le dernier baromètre ING, 26 % des répondants s'attendent à une amélioration de la conjoncture globale dans les prochains mois (contre 31 % en février), alors que 42 % se déclarent moins optimistes sur les perspectives économiques. De plus, 33 % des sondés tablent sur une progression des Bourses, quand 32 % s'attendent à un recul des actions.

© AFP