A Tokyo l'indice vedette Nikkei a baissé de 0,26% à 22.514,85 points, tandis que l'indice élargi Topix a fini quasi stable (-0,04% à 1.554,71 points), après deux séances de gains conséquents.

Les investisseurs à Tokyo ont préféré prendre des bénéfices et attendre prudemment de nouveaux indicateurs économiques aux Etats-Unis (enquête ADP sur l'emploi, indice sur l'activité dans les services), qui doivent être publiés plus tard mercredi.

Le marché tokyoïte a cependant réduit ses pertes au fil de la séance, "grâce aux gains à Hong Kong et Shanghai" selon une note d'Okasan Online Securities.

Après un début de séance en ordre dispersé, les Bourses chinoises ont en effet viré au vert dans la foulée d'un indice positif de l'activité dans les services en juillet en Chine.

L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a gagné 0,62% à 25.102,45 points. L'indice composite de Shanghai a progressé plus modérément (+0,17% à 3.377,56 points) tandis que celui de Shenzhen a pris 0,80% à 2.318,93 points.

Selon plusieurs médias, des représentants américains et chinois devraient se rencontrer le 15 août pour faire un point d'étape sur l'application de l'accord commercial dit de "phase 1", conclu en début d'année entre leurs deux pays.

Les tensions sino-américaines demeurent toutefois vives: dernier épisode en date, l'annonce par Washington d'une prochaine visite d'une délégation américaine de haut niveau à Taïwan, ce qui a aussitôt suscité l'ire de Pékin, qui considère cette petite île rivale comme l'une de ses provinces.

Du côté des valeurs

Retour de flamme pour Sony: le titre du géant japonais de l'électronique et du divertissement Sony a lâché au terme de la séance 1,61% à 8.546 yens, après avoir pris 4,5% la veille.

Le groupe a plutôt bien résisté dans l'ensemble à l'impact de la pandémie sur son premier trimestre 2020/21 (avril-juin) grâce à la vigueur de son activité dans les jeux vidéo notamment, selon ses résultats publiés la veille. Mais il a livré des prévisions annuelles prudentes, malgré le renfort attendu fin 2020 de sa nouvelle console PlayStation 5.

HONDA: le titre du numéro deux japonais de l'automobile Honda a gagné 2,16% à 2.827 yens, juste avant la publication de ses résultats trimestriels dès la clôture de la Bourse de Tokyo.

Le constructeur a annoncé une perte nette de 80,8 milliards de yens (près de 650 millions d'euros) sur son premier trimestre 2020/21 (avril-juin), durement marqué par la pandémie, mais a toutefois prévu de rester dans le vert sur l'ensemble de l'exercice.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen se stabilisait face au dollar, à raison d'un dollar pour 105,71 yens vers 09H00 GMT, contre 105,72 yens la veille à 21H00 GMT. Mais la monnaie japonaise s'était sensiblement appréciée face au billet vert dans le courant de la journée de mardi, un mouvement défavorable pour les valeurs exportatrices nippones.

La monnaie japonaise perdait du terrain face à l'euro, qui s'échangeait pour 125,13 yens contre 124,78 yens la veille.

La monnaie européenne progressait également face au billet vert, à raison d'un euro pour 1,1834 dollar contre 1,1803 dollar mardi.

Les cours du pétrole repartaient en hausse: vers 09H00 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait 1,13% à 42,17 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 1,06% à 44,90 dollars.