Les Bourses asiatiques ont terminé mercredi en ordre dispersé, la séance à Tokyo ayant été marquée par des prises de bénéfices tandis que les places chinoises ont légèrement progressé, malgré les inquiétudes persistantes sur le retour du coronavirus à Pékin.

L'indice Nikkei des 225 principales valeurs japonaises a perdu 0,56% à 22.455,76 points, après avoir bondi de près de 5% la veille. L'indice élargi Topix a reculé de 0,4% à 1.587,09 points.

"Il y a eu inévitablement des prises de bénéfices après les forts gains" de la veille, a commenté Toshiaki Iwasaki, analyste de Mito Securities.

Cependant en Chine, l'indice Hang Seng de Hong Kong a terminé sur une hausse de 0,56% à 24.481,41 points, l'indice composite de Shanghai s'est apprécié de 0,14% à 2.935,87 points et celui de Shenzhen de 0,29% à 1.903,77 points.

Les inquiétudes concernant la deuxième vague d'infections au coronavirus en Chine sont pourtant revenues au premier plan.

Les deux aéroports de Pékin ont annulé mercredi plus d'un millier de vols après un rebond des cas de Covid-19 dans la capitale chinoise depuis plusieurs jours.

Les autorités locales ont demandé aux 21 millions d'habitants de la métropole d'éviter les voyages non essentiels, tandis que les écoles ont été de nouveau fermées et plusieurs dizaines de zones résidentielles placées en quarantaine.

Mais les marchés chinois ont préféré se concentrer mercredi sur les signes de reprise économique, en retenant notamment des indicateurs positifs aux Etats-Unis publiés la veille, comme le vif rebond des ventes au détail en mai.

Ils ont aussi été plutôt indifférents aux risques géopolitiques, malgré un accrochage militaire meurtrier à la frontière sino-indienne et le regain des tensions entre Séoul et Pyongyang.

Du côté des valeurs

AVERTISSEMENT DE LA FDA À TAKEDA: le groupe pharmaceutique Takeda a terminé en net recul (-2,41% à 4.001 yens) après une lettre d'avertissement de l'agence américaine du médicament (FDA), guère satisfaite des réponses du groupe concernant l'une de ses usines au Japon, inspectée par la FDA fin 2019.

L'agence a menacé de ne pas autoriser de nouveaux médicaments de Takeda aux Etats-Unis et d'interdire l'importation de médicaments produits dans l'usine japonaise en question tant que celle-ci ne sera pas conforme à ses exigences.

Du côté des devises et du pétrole

La devise japonaise était en léger recul face au dollar, lequel valait 107,41 yens à 09H00 GMT contre 107,32 yens mardi à 21H00 GMT.

Le yen était quasi stable face à l'euro à la même heure, à raison d'un euro pour 120,89 yens contre 120,88 yens mardi.

La monnaie européenne baissait un peu face au billet vert, à raison d'un euro pour 1,1256 dollar contre 1,1264 dollar la veille à 21H00 GMT.

Après avoir passé une bonne partie de la séance en Asie dans le rouge, le marché du pétrole remontait peu avant 09H00 GMT.

Le prix du baril de brut américain WTI prenait 0,52% à 38,58 dollars, et celui du baril de Brent de la mer du Nord progressait de 0,71% à 41,25 dollars.