Les grandes Bourses asiatiques ont fini mercredi, comme la veille, sur des notes contrastées, Tokyo reculant de nouveau face aux craintes de recrudescence du coronavirus, tandis que Hong Kong et surtout les marchés de Chine continentale ont grimpé.

L'indice vedette Nikkei à Tokyo a perdu 0,78% à 22.438,65 points, et l'indice élargi Topix a cédé 0,92% à 1.557,23 points.

"Quand on regarde les fondamentaux économiques, il est difficile de continuer à éprouver de l'appétit pour le risque. Une partie des Etats américains et d'autres pays recommencent à interrompre les activités économiques", a observé Masahiro Ichikawa, stratégiste à Sumitomo Mitsui DS Asset Management Co, cité par l'agence Bloomberg.

Après avoir longtemps ignoré la forte recrudescence du nouveau coronavirus aux Etats-Unis ces dernières semaines, la Bourse de New York a cédé du terrain mardi.

Mais à Hong Kong, l'indice Hang Seng a rebondi mercredi (+0,59% à 26.129,18 points), effaçant ainsi partiellement ses pertes de la veille.

Et les marchés de Chine continentale, euphoriques ces derniers jours quant à la reprise économique chinoise, ont encore progressé mercredi: l'indice composite de Shanghai a gagné 1,74% à 3.403,44 points et celui de Shenzhen a pris 1,88% à 2.198,62 points.

Du côté des valeurs

SOFTBANK GROUP DÉCHANTE: après avoir atteint la veille un niveau au plus haut depuis 20 ans et plus de deux fois supérieur à son cours de la mi-mars, le titre SoftBank Group a reculé de 2,76% à 6.019 yens, faisant notamment les frais de l'accès de pessimisme la veille à Wall Street.

Le titre avait plongé en mars à cause de la pandémie mondiale, mais avait ensuite fortement rebondi après l'annonce par le groupe de plans massifs de cessions d'actifs et de rachats de ses propres actions, deux programmes bien engagés depuis.

LES FABRICANTS D'OLED PROFITENT D'UNE RUMEUR SUR APPLE: des informations du quotidien économique Nikkei selon lesquelles le géant américain Apple prévoit d'équiper toute sa nouvelle génération de smartphones avec des écrans OLED (diodes électroluminescentes organiques) a profité aux entreprises japonaises du secteur.

L'action de l'une d'entre elles, Hodogaya Chemical, s'est notamment envolée de 15,55% à 4.865 yens. A l'inverse, le fabricant d'écrans LCD Sharp a accusé le coup (-4,08% à 1.150 yens).

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar restait quasi stable face au yen après 09H00 GMT, à raison d'un dollar pour 107,55 yens contre 107,52 yens mardi à 21H00 GMT.

L'euro avançait face à la monnaie japonaise, se négociant pour 121,31 yens contre 121,21 yens la veille.

Le cours euro-dollar était proche de son niveau de la veille, un euro valant 1,1279 dollar contre 1,1274 dollar mardi à 21H00 GMT.

Le marché du pétrole se montrait indécis, dans l'attente des chiffres hebdomadaires sur les stocks d'or noir américains qui seront publiés ultérieurement mercredi.

Vers 09H00 GMT le prix du baril de brut américain WTI perdait 0,22% à 40,53 dollars tandis que celui du baril de Brent londonien était à l'équilibre (+0,02% à 43,09 dollars).