Les marchés européens évoluaient dans un optimisme sans faille. La Bourse de Bruxelles portait son avance à 1,14 % en terminant à 3.863,41 points avec 15 de ses éléments dans le vert. Ceux-ci étaient emmenés par ING (8,89) avec un bond de 6,50 % après une recommandation à l'achat, Barco (18,68) et AB InBev (54,01) se distinguant de même par des hausses de 3,75 et 2,68 %.

La Bourse de Paris a terminé au plus haut depuis février 2020 une séance aux volumes réduits en raison de la fermeture des marchés américains et chinois.

L'indice vedette CAC 40 a progressé de 82,58 points (+1,45 %) à 5.786,25 points, son plus haut niveau de clôture depuis le 26 février 2020. Vendredi, la cote parisienne avait fini sur une progression de 0,60%.

"Les acheteurs ont pris la main sur les marchés. Les investisseurs sont plutôt optimistes" et espèrent une croissance plus forte qu'attendu cette année, commente Valentin Bulle, gérant chez Dôm Finances.

"En Europe, la hausse des marchés est surtout imprimée par les valeurs bancaires et par toutes les entreprises liées au cycle économique", explique-t-il à l'AFP, tandis que Vivendi a animé et tiré la séance parisienne.

"Sur les résultats déjà publiés, on a eu plutôt des bonnes surprises" et les investisseurs ont "le sentiment que l'économie va mieux", souligne l'expert, d'où la forte remontée en cours des taux sur le marché obligataire.

Malgré la remontée parisienne, c'est bien la Bourse de Londres qui arborait le plus large sourire, le FTSE-100 bondissant de 2,61 %. Quant à la Bourse de Francfort, elle profitait d'une hausse plus relative, le DAX s'appréciant de 0,41 %. 

Valeurs de clôture du 15 février 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 54,01 (52,60)
  • Ackermans + 129,50 (129,10)
  • Aedifica + 101,00 (100,20)
  • Ageas + 46,04 (45,43)
  • Aperam + 35,65 (35,29)
  • arGEN-X - 304,00 (309,80)
  • Barco + 18,68 (18,00)
  • Cofinimmo + 131,40 (131,20)
  • Colruyt + 51,10 (50,66)
  • Galapagos - 66,52 (70,68)
  • GBL + 85,60 (84,94)
  • ING + 8,89 (8,35)
  • KBC - 59,12 (59,22)
  • Proximus + 17,23 (16,98)
  • Sofina + 298,00 (294,50)
  • Solvay + 95,92 (95,72)
  • Telenet - 34,60 (35,24)
  • UCB + 88,18 (87,72)
  • Umicore + 48,12 (47,58)
  • WDP - 28,96 (29,06)

L'avis du Broker pour ING, KBC et Montea

ING (+6,5% à 8,892 euros) a enregistré de nombreuses révisions favorables suite à la publication de ses résultats annuels en fin de semaine dernière, avec des objectifs relevés vers 10 euros chez Credit Suisse (« surperformance »), vers 10,8 euros chez UBS (« acheter »), vers 10,5 euros chez JP Morgan (« surpondérer »), vers 11 euros chez KBC Securities (« acheter ») et vers 10,5 euros chez Deutsche Bank (« acheter »). De son côté, Morgan Stanley a relevé son avis de « neutre » vers « surpondérer » en estimant que le banquier néerlandais afficher désormais une valorisation plus favorable que ses principaux concurrents avec des surprises favorables à attendre pour les résultats futurs.

En conséquence, Morgan Stanley a également descendu sa recommandation sur KBC (-0,2% à 59,12 euros) de « surpondérer » vers « pondération en ligne » avec un objectif fixé à 67 euros. « La valorisation est désormais moins attractive, même si le potentiel d’amélioration du résultat reste important ». KBC a également vu ses objectifs légèrement descendre, vers 45 euros chez Kepler Cheuvreux (« réduire ») et vers 48 euros chez UBS (« vendre »).

Montea (-1,4% à 99,2 euros) a vu ses objectifs relevés à deux reprises, de 100 vers 104 euros chez Kepler Cheuvreux et de 90 vers 104 euros chez Degroof Petercam, les deux courtiers confirmant leur recommandation « conserver ». « Nous pensons que de nombreuses bonnes nouvelles se reflètent déjà dans la valorisation du titre », estime l’analyste de Kepler Cheuvreux.