La Bourse de Bruxelles a chuté à la clôture (-1,78%). L'indice Bel 20 terminait à 3.153,02 points avec 16 de ses éléments dans le rouge

La Bourse de Paris a de nouveaux chuté, de 1,77%. L'indice vedette CAC 40 a perdu 85,46 points à 4.730,66 points, atteignant son plus bas niveau depuis un mois. Lundi, il avait abandonné 1,90%.

La Bourse de Francfort a clôturé en baisse, le Dax perdant 0,93%. L'indice vedette a perdu 113,6 points à 12.063,57 points, tandis que le Mdax des valeurs moyennes a chuté de 0,37% à 26.604,78 points. Cette baisse intervient au lendemain d'une forte chute de 3,71% en clôture lundi.

Valeurs de clôture du 27 octobre 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev - 47,00 (47,85)
  • Ackermans - 108,00 (109,70)
  • Aedifica = 87,00 (87,00)
  • Ageas - 35,20 (36,89)
  • Aperam - 24,80 (25,30)
  • arGEN-X + 218,40 (209,60)
  • Barco - 13,39 (14,01)
  • Cofinimmo - 118,20 (120,00)
  • Colruyt - 53,04 (53,44)
  • Galapagos + 108,25 (108,00)
  • GBL - 73,26 (74,88)
  • ING - 6,16 (6,45)
  • KBC - 43,00 (45,08)
  • Proximus - 15,79 (16,10)
  • Sofina - 227,00 (231,50)
  • Solvay - 73,68 (74,98)
  • Telenet - 33,82 (34,36)
  • UCB - 89,76 (90,78)
  • Umicore + 34,60 (34,32)
  • WDP - 28,20 (28,40)

Avis de Broker pour Orange Belgium, Euronav, Engie

Orange Belgium (-0,5% à 14,68 euros) a été confirmé à « surperformance » chez Crédit Suisse, l’objectif étant remonté de 22 vers 23 euros. Cette révision fait suite à l’annonce d’excellents résultats trimestriels en fin de semaine passée, et se base sur l’attente d’un meilleur contrôle des coûts chez le groupe de téléphonie mobile. « Même si la probabilité de l’arrivée d’un quatrième opérateur a fortement diminué, nous continuons de prendre cette hypothèse en compte dans notre modèle ». L’analyste estime à 50% ce risque durant les prochaines années.

Euronav (+1,2% à 6,61 euros) a vu ses recommandations abaissées à deux reprises depuis le début de la semaine, chez des courtiers spécialisés dans le secteurs maritime : d’« acheter » vers « neutre » chez BTIG, et d’« acheter » vers « conserver » chez Artic Securities (avec un objectif fixé à 7,18 euros). « Alors que l’OPEP continue de réduire sa production et que le prix des navires continue de baisser, les attentes bénéficiaires intègrent des résultats soutenus pour les deux prochains trimestres. Nous pensons que le titre est actuellement correctement valorisé », souligne BTIG.

Engie (-1,9% à 10,895 euros) a été repris à « acheter » chez HSBC, le courtier international fixant son objectif de cours à 13,9 euros. L’analyste souligne que la direction a bien répondu aux attentes du marché, avec notamment l’accent mis sur le développement de la production d'énergie renouvelable et la vente des participations minoritaires, « ce qui devrait être de nature à réduire la décote du titre ». Il souligne toutefois que plusieurs problèmes continue de peser sur les perspectives, notamment le futur des installations nucléaires en Belgique.