La Bourse de Bruxelles reculait de 0,33 %, à 3 928,59 points, avec dix de ses éléments en baisse, emmenés par arGEN-X (228,00) et UCB (79,26) qui abandonnaient 2,27 et 2,08 %, Galapagos (64,71) perdant de même 1,28 % alors que Solvay (106,40) gagnait 0,38 %. AB InBev (54,69) et KBC (62,16) cédaient 0,26 et 0,06 % tandis qu'Ageas (51,24) était en hausse de 0,16 %.

La Bourse de Paris a terminé en légère baisse (-0,13 %), à l'issue d'une séance peu animée avant la publication plus tard dans la semaine d'indicateurs sur les prix à la consommation et de résultats d'entreprises. L'indice vedette CAC 40 a perdu 7,73 points à 6.161,68 points, après avoir atteint jusqu'à 6.185,02 points, un nouveau plus haut en séance depuis octobre 2000. Vendredi, il avait terminé à l'équilibre.

"Globalement, le marché est hésitant et consolide sur des niveaux qui sont néanmoins très hauts", constate auprès de l'AFP Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

Vendredi, la Bourse de Paris avait terminé à l'équilibre, à l'issue d'une semaine sans nouvelles majeures mais durant laquelle le CAC 40 avait tout de même atteint des plus hauts inédits depuis novembre 2000.

Mis à part les bonnes performances de Veolia, Suez et Teleperformance, "il n'y a pas eu grand-chose durant la séance en termes d'annonces", relate Andrea Tuéni. "Il y a énormément d'attente quant aux publications de la semaine, notamment les chiffres de l'inflation et des ventes au détail aux Etats-Unis", estime-t-il.

La Bourse de Francfort imitait sa voisine française, le DAX perdant également 0,13 %. La chute était plus forte encore à la Bourse de Londres, où le FTSE-100 lâchait 0,39 %.

Valeurs de clôture du 12/04 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 54,69 (54,83)
  • Ackermans - 135,80 (136,40)
  • Aedifica - 100,00 (100,80)
  • Ageas + 51,24 (51,16)
  • Aperam + 42,98 (42,41)
  • arGEN-X - 228,00 (233,30)
  • Cofinimmo + 126,70 (126,60)
  • Colruyt - 49,58 (50,18)
  • Elia + 91,75 (91,50)
  • Galapagos - 64,71 (65,55)
  • GBL + 91,52 (91,40)
  • KBC - 62,16 (62,20)
  • Melexis - 90,10 (91,95)
  • Proximus + 18,78 (18,77)
  • Sofina + 304,60 (301,40)
  • Solvay + 106,40 (106,00)
  • Telenet + 35,06 (34,82)
  • UCB - 79,26 (80,94)
  • Umicore + 46,75 (46,08)
  • WDP - 28,84 (29,04)

L'avis du Broker pour UCB, Bpost et Unifiedpost

UCB (-2,1 % à 79,26 euros) a vu sa recommandation reprise à « conserver » chez Bank of America, l’objectif étant fixé à 90 euros. En dépit d’un pipeline attractif, qui devrait être en mesure de compenser les pertes de brevets, l’analyste reste néanmoins prudent sur le dossier. "Le groupe belge propose un rendement inférieur à celui de ses concurrents, et est très fortement dépendant des nouvelles molécules actuellement en développement dans le portefeuille (notamment le bimekizumab pour le psoriasis), ce qui n’est pas sans risque."

Bpost (-0,3 % à 8,45 euros) a été confirmé à « acheter » chez ING, l’objectif de cours étant réduit de 11 vers 10,5 euros. L’analyste a notamment descendu ses attentes bénéficiaires pour l’exercice en cours, suite à l’annonce d’objectifs décevants pour l’année en cours. Il estime toutefois que cette déception a été en grande partie intégrée dans le niveau du cours. "Durant le premier semestre, le groupe devrait bénéficier d’un confinement qui va rester strict sur le territoire belge, tandis que les mesures d’économies devraient permettre au groupe d’arriver dans le haut de la fourchette des objectifs fixés par la direction."

Unifiedpost (+7,5 % à 19,88 euros) a été confirmé à « conserver » chez Degroof Petercam, qui a toutefois suspendu son objectif de cours (de 27 euros) sur le groupe suite à l’annonce de l’acquisition de Crossinx, une opération qui va lui permettre de faire son entrée en Allemagne, en Suisse, en Autriche et en Hongrie. "Cet achat devrait permettre au groupe d’accélérer son rythme de croissance et d’améliorer la marge brute."