La Bourse de Bruxelles chutait (-1,91%). L'indice Bel20 terminait à 3.340,48 points malgré la forte résistance du poids lourd AB InBev mais avec 18 de ses éléments en baisse.

La Bourse de Paris a fini en forte baisse (-2,13%). L'indice CAC 40 a perdu 105 points à 4.852,94 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,60%.

La Bourse de Francfort a dégringolé, le Dax perdant 3,45% à la clôture. L'indice vedette a perdu 442,61 points à 12.379,65 points, tandis que le Mdax des valeurs moyennes a reculé de 2,10% à 26.265,42 points.

La Bourse de Londres a terminé en forte baisse de 2,31%. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 141,47 points à 5.989,99 points.

Valeurs de clôture du 30 juillet 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev + 48,45 (47,79)
  • Ackermans - 108,70 (110,90)
  • Aedifica - 97,50 (99,00)
  • Ageas - 31,75 (33,38)
  • Aperam - 24,32 (25,41)
  • arGEN-X - 202,40 (216,00)
  • Barco - 16,84 (17,25)
  • Cofinimmo - 118,40 (122,20)
  • Colruyt - 49,30 (50,12)
  • Galapagos - 157,85 (158,55)
  • GBL - 75,06 (76,42)
  • ING - 5,95 (6,20)
  • KBC - 48,30 (50,24)
  • Proximus - 17,30 (17,76)
  • Sofina - 233,50 (236,50)
  • Solvay - 66,16 (67,60)
  • Telenet - 33,64 (34,84)
  • UCB + 112,85 (110,10)
  • Umicore - 43,65 (44,91)
  • WDP - 26,97 (27,04)

Avis de Broker pour AB Inbev, Melexis, Econocom

AB Inbev (+1,4% à 48,45 euros) a vu sa recommandation « conserver » mise sous révision chez Degroof Petercam, suite à la publication de résultats semestriels supérieurs aux attentes. « La situation n’est pas aussi grave que nous le pensions, avec des volumes qui ont bien résisté par rapport aux attentes du consensus. En outre, le brasseur a souligné une hausse des volumes durant le mois de juin ». L’analyste apprécie également la bonne résistance de la part de marché aux Etats-Unis ainsi que le recul limité de l’activité sur le marché brésilien. « Nous nous attendons désormais à une réduction de la décote ». L’objectif de cours (50 euros) a également été mis sous révision.

Melexis (+4,1% à 73,05 euros) a été confirmé à « conserver » chez ING, l’objectif étant relevé de 55 vers 70 euros suite à la publication de chiffres trimestriels qui semblent indiquer que le groupe est en bonne position pour traverser la crise. « Les chiffres sont nettement meilleurs que nos attentes. Nous avons en conséquence relevé nos attentes bénéficiaires pour 2020 et 2021 ». L’analyste estime toutefois que ces bonnes nouvelles se reflètent déjà largement dans le cours.

Econocom (+3,4% à 2,28 euros) a été relevé d’« ajouter » vers « acheter » chez Degroof Petercam, l’objectif grimpant vers 3 euros. L’analyste souligne le désendettement plus rapide qu’attendu, ainsi que les commentaires de la direction pointant vers un redressement de l’activité durant le deuxième semestre si la crise sanitaire ne s’aggrave pas. « La transition vers davantage de télétravail constitue un élément favorable pour la demande ».