La Bourse de Bruxelles clôture en hausse (+2%) après avoir perdu 3,48% la semaine passée. L'indice Bel 20 terminait à 3.368,99 points avec 16 de ses éléments en hausse.

La Bourse de Paris a fortement progressé de 2,28%. L'indice CAC 40 a bondi de 111,56 points à 5.007,89 points. L'indice parisien avait nettement reculé de 1,34% sur l'ensemble de la semaine dernière.

La Bourse de Francfort a fini en nette hausse, le Dax gagnant 2,36% pour repasser la barre des 13.000 points. L'indice vedette a gagné 301,74 points, à 13.066,54 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 1,33%, à 27.630,39 points.

Valeurs de clôture du 24 août 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev + 48,60 (47,03)
  • Ackermans + 126,20 (116,30)
  • Aedifica + 100,60 (99,20)
  • Ageas + 37,39 (36,46)
  • Aperam + 24,65 (24,15)
  • arGEN-X - 198,50 (199,40)
  • Barco + 16,97 (16,66)
  • Cofinimmo - 122,00 (122,20)
  • Colruyt + 53,76 (53,50)
  • Galapagos - 114,50 (117,30)
  • GBL + 79,36 (78,02)
  • ING + 6,83 (6,58)
  • KBC + 48,26 (47,18)
  • Proximus + 17,41 (17,05)
  • Sofina + 246,00 (244,50)
  • Solvay + 73,24 (70,88)
  • Telenet + 33,68 (33,50)
  • UCB + 101,10 (99,30)
  • Umicore + 38,84 (38,39)
  • WDP - 29,69 (29,85)

Avis de Broker pour VGP, Galapagos, Barco

VGP (-2% à 119,8 euros) a été descendu d’ « acheter » vers « conserver » chez Degroof Petercam, l’objectif étant fixé à 129 euros. L’analyste souligne la force des résultats sur le premier semestre de l’exercice 2020, soutenus par la mise en place d’une troisième joint-venture avec Allianz. « La performance opérationnelle a été solide, et le groupe continue d’augmenter la taille de son portefeuille de terrains afin d’alimenter son pipeline de développement ». Au niveau actuel du cours, il ne voit toutefois plus suffisamment de potentiel haussier pour maintenir une recommandation positive.

Galapagos (-2,4% à 114,5 euros) a été confirmé à « neutre » chez UBS, qui a toutefois lourdement descendu son objectif de 200 vers 130 euros suite à l’annonce de l’important retard pris par le médicament vedette du groupe au niveau du marché américain. « Le lancement de ce produit n’interviendra au mieux qu’au début 2022, et seulement dans un dosage de 100 milligrammes. Cette nouvelle est globalement favorable au Rinvoq d’AbbVie, le principal concurrent du groupe ». Il a dès lors lourdement abaissé ses attentes pour les ventes futures du Filgotinib.

Barco (+1,9% à 16,97 euros) a été confirmé à « acheter » chez KBC Securities, l’objectif étant légèrement abaissé de 27,9 vers 26,8 euros. L’analyste souligne que les différentes divisions ont été touchées différemment par la crise, mais que le pire est désormais derrière nous. « Nous nous attendons à une amélioration de la tendance opérationnelle durant les prochains trimestres ».