La Bourse de Bruxelles a rebondi après sa chute de 2,38% de la veille et, finalement regagner 1,05%. Le Bel 20 terminait à 3.607,72 points avec 15 de ses éléments dans le vert.

La Bourse de Paris a terminé en forte hausse de 1,36%. L'indice CAC 40 a avancé de 75,52 points à 5.466,86 points au lendemain de sa pire séance en près de deux mois. Une hausse similaire a été enregistrée sur la plupart des places financières du continent pendant que Wall Street s'affichait en petite forme.

La Bourse de Francfort a rebondi, le Dax prenant 1,30%, sur un marché récupérant en partie les pertes de son plongeon de la veille. L'indice vedette a pris 171,81 à 13.418,11 points, tandis que le MDax a gagné 1,23% à 30.233,41 points.

Valeurs de clôture du 22 décembre 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev + 57,39 (56,65)
  • Ackermans + 119,80 (119,00)
  • Aedifica + 94,70 (94,00)
  • Ageas + 42,74 (42,04)
  • Aperam + 34,50 (33,94)
  • arGEN-X + 251,40 (247,40)
  • Barco + 17,79 (17,36)
  • Cofinimmo - 119,40 (119,60)
  • Colruyt = 48,70 (48,70)
  • Galapagos + 79,60 (79,52)
  • GBL + 81,38 (80,44)
  • ING + 7,59 (7,41)
  • KBC + 57,08 (56,10)
  • Proximus - 16,32 (16,57)
  • Sofina - 261,00 (262,50)
  • Solvay - 96,52 (96,54)
  • Telenet + 34,26 (34,00)
  • UCB - 85,30 (85,74)
  • Umicore + 38,83 (38,48)
  • WDP + 27,96 (27,58)

Avis des Brokers pour Galapagos, ArgenX, VGP 

Galapagos (+0,1% à 79,1 euros) a continué de subir des ajustements à la baisse de ses attentes, suite à l’annonce de l’abandon du dossier de commercialisation aux Etats-Unis pour le Filgotinib dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Goldman Sachs (« vendre ») a descendu son objectif de 87 vers 74 euros, tandis que Jefferies (« conserver ») a fait reculer le sien de 118 vers 86 euros. Chez ce dernier courtier, l’analyste souligne qu’il faudra du temps avant de retrouver la confiance des investisseurs. « Le groupe belgo-néerlandais dispose encore de projets attractifs mais risqués dans le pipeline », sur lesquels il faudra encore attendre de nombreux trimestres avant d’avoir plus de visibilité.

ArgenX (+1,6 % à 251,4 euros) a été confirmé à « acheter » chez Goldman Sachs, avec un objectif relevé de 250 vers 310 euros, tandis que Truist Securities (« acheter ») a remonté le sien de 275 vers 350 dollars (soit 287 euros) pour le certificat coté aux Etats-Unis. Chez ce dernier courtier, l’analyste souligne que la récente acquisition d’Alexion par AstraZeneca démontre que les majors pharmaceutiques semblent de plus en plus disposées à payer des valorisations élevées pour acquérir des groupes biotech actifs dans les maladies rares.

VGP (+0,7% à 117,4 euros) a récemment vu son objectif relevé de 129 vers 134 euros chez KBC Securities, qui a confirmé sa recommandation à « acheter ». Cette révision est la conséquence de résultats trimestriels jugés « solides » par l’analyste, avec une progression rapide des revenus locatifs et l’annonce d’un important projet (de 710000 mètres carrés) aux Pays-Bas.