Après avoir hésité jusqu'à la mi-journée mardi, la Bourse de Bruxelles se reprenait et se distinguait de ses voisins européens finalement partagés. Il progressait de 0,53 % à 3.729,83 points, avec 11 de ses éléments en hausse, grâce au soutien de KBC (61,66) qui bondissait de 3,60 % devant Galapagos (84,82) qui regagnait 2,19 %. Solvay (102,55) et arGEN-X (222,60) gagnaient également 0,74 et 0,27 % alors que UCB (85,84) reculait de 0,88 %.

La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,65 %, pénalisée par le livre et poursuivant ses prises de bénéfices après une forte hausse en début d'année. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 44,37 points à 6.754,11 points. Le marché britannique a poursuivi son repli de la veille, après avoir grimpé la semaine précédente.

La Bourse de Paris a temporisé, clôturant en petit repli de 0,20 % dans un contexte de remontée des taux d'emprunts souverains et de craintes de nouvelles restrictions sanitaires néfastes pour la reprise économique. L'indice CAC 40 s'est effrité de 11,46 points à 5.650,97 points au lendemain d'une clôture en baisse de 0,78%.

La Bourse de Francfort a fini proche de l'équilibre, le Dax cédant 0,08 %, résistant aux incertitudes de la pandémie. L'indice vedette a reculé de 11,60 points, à 13.925,06 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,28 %, à 31.188,35 points.

"Le Dax reste étonnamment stable", note Konstantin Oldenburger, analyste chez CMC Markets, alors que les discussions persistent sur la stratégie à adopter face à la pandémie et la durée des restrictions.

Valeurs de clôture du 12 janvier 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 56,51 (56,61)
  • Ackermans + 128,90 (127,80)
  • Aedifica - 95,20 (96,40)
  • Ageas + 46,14 (45,86)
  • Aperam + 37,34 (36,97)
  • arGEN-X + 222,60 (222,00)
  • Barco - 18,70 (19,09)
  • Cofinimmo - 123,00 (123,40)
  • Colruyt + 49,24 (48,80)
  • Galapagos + 84,82 (83,00)
  • GBL - 84,40 (84,50)
  • ING - 8,04 (8,05)
  • KBC + 61,66 (59,52)
  • Proximus + 16,85 (16,77)
  • Sofina + 271,50 (270,50)
  • Solvay + 102,55 (101,80)
  • Telenet - 34,28 (34,54)
  • UCB - 85,84 (86,60)
  • Umicore + 44,83 (44,35)
  • WDP - 28,34 (28,44)

L'avis du Broker pour KBC, ING et EVS

KBC (+ 3,60 % à 61,66 euros) a subi pas moins de trois baisses d’avis durant les deux premières semaines de la nouvelle année. Après des dégradatuibs (la semaine passée) de « surperformance » vers « neutre » chez le Credit Suisse, et de « neutre » vers « vendre » chez UBS, ce fut (ce mardi) au tour de la Deutsche Bank de descendre sa note d’« acheter » vers « conserver », avec un objectif inchangé à 61 euros. Chez ce dernier courtier, l’analyste souligne qu’il existe aujourd’hui de meilleures opportunités au niveau du secteur bancaire européen. « Après un exercice 2020 très difficile pour les banques européennes, nous pensons que les grandes institutions devraient mieux se comporter ».

L’un d’elle est ING (- 0,14 % à 8,05 euros), qui reçoit un avis « acheter » de la Deutsche Bank avec un objectif relevé de 8,5 vers 10 euros. La tendance a été à la hausse pour le groupe belgo-néerlandais, qui a également reçu des révisions positives de ses objectifs de la part d’UBS (« acheter ») et de Kepler Cheuvreux (« acheter »), respectivement vers 10,8 et 11,6 euros. « ING est une de nos meilleures idées à l’entame de l’année 2021 », indique Kepler Cheuvreux, « avec un rendement attractif et des résultats qui ont bien résisté à l’épidémie ».

EVS (- 0,95 % à 16,7 euros) a été confirmé à « conserver » chez Degroof Petercam, l’objectif étant toutefois relevé légèrement de 17 vers 18 euros suite à des modifications introduites dans le modèle de valorisation. « Nous avons ajusté nos attentes pour aligner notre modèle aux objectifs donnés lors de la publication des derniers résultats trimestriels, ainsi qu’à la récente baisse du dollar face à l’euro ».