La Bourse de Bruxelles a clôturé en hausse (+0,29%). L'indice Bel 20 terminait à 3.592,50 points avec 12 de ses éléments dans le vert.

La Bourse de Paris a terminé en légère hausse de 0,21%. L'indice CAC 40 a gagné 11,52 points à 5.483 points. La veille, il avait progressé de 1,70% après l'annonce d'un candidat-vaccin efficace par le laboratoire Moderna.

La Bourse de Francfort a clôturé en légère baisse, le Dax perdant 0,04%. L'indice vedette a cédé 5,14 points à 13.133,47 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a perdu 0,28% à 28.650,69 points.

Valeurs de clôture du 17 novembre 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev - 56,49 (57,25)
  • Ackermans - 122,20 (123,10)
  • Aedifica + 97,90 (97,40)
  • Ageas + 41,55 (40,50)
  • Aperam - 30,80 (30,94)
  • arGEN-X - 217,00 (219,60)
  • Barco + 17,67 (17,64)
  • Cofinimmo + 127,40 (127,20)
  • Colruyt + 49,66 (49,37)
  • Galapagos - 105,65 (106,50)
  • GBL + 81,12 (80,86)
  • ING + 7,68 (7,59)
  • KBC + 56,80 (56,32)
  • Proximus + 17,80 (17,66)
  • Sofina + 260,00 (253,50)
  • Solvay - 87,98 (88,00)
  • Telenet + 35,16 (34,28)
  • UCB - 92,60 (92,96)
  • Umicore + 36,35 (35,57)
  • WDP - 28,62 (28,96)

Avis de brokers pour Greenyard, UCB, Ageas, Lotus Bakeries

Greenyard (+4,8% à 5,96 euros) a été confirmé à « acheter » chez Degroof Petercam, l’objectif étant légèrement relevé de 7,2 vers 7,7 euros suite à la publication de résultats jugés « solides » par l’analyste. « Nous avons été particulièrement surpris par le niveau élevé des flux de trésorerie, qui devraient faciliter le refinancement du groupe prévu avant la fin du premier trimestre 2021 ».

UCB (-0,4% à 92,6 euros) a vu sa recommandation reprise à « acheter » chez ING, l’objectif de cours étant fixé à 130 euros. Les analystes du banquier soulignent que le Bimekizumab devrait être un médicament susceptible de modifier profondément le profil du groupe dans le domaine de l’immunologie. « Nous nous attendons à des ventes de 3,4 milliards d’euros pour ce traitement d’ici 2029. En dépit des pertes de brevets pour Cimzia et Vimpat, la croissance annuelle moyenne du chiffre d’affaires devrait atteindre 4,4% entre 2020 et 2025 ».

Ageas (+2,6% à 41,55 euros) a enregistré deux révisions positives au niveau des objectifs durant les dernières séances, de 45 vers 47,3 euros chez Morgan Stanley (« surpondérer ») et de 46,9 vers 51,9 euros chez Berenberg (« acheter »). Chez ce dernier courtier, l’analyste estime que l’assureur devrait atteindre ses objectifs pour l’année en cours

Lotus Bakeries (-2,4% à 3.600 euros) a été descendu d’« accumuler » vers « conserver » chez KBC Securities, l’objectif étant fixé à 3.600 euros. L’analyste est devenu plus prudent en raison de la valorisation élevée du titre, qui rend le cours vulnérable à une mauvaise nouvelle. « Le titre est resté un des plus résilients lors de la deuxième vague de la pandémie ».