La Bourse de Bruxelles reperdait finalement 0,79% à 3.697,56 points avec 15 de ses éléments en baisse, Proximus (18,10) étant stationnaire. Aperam (32,67) et Aedifica (94,30) emmenaient les baisses en abandonnant 2,30 et 2,38 %, KBC (60,62) et ING (8,23) suivant avec des moins-values de 2,07 et 1,91 %.

La Bourse de Paris a fini en baisse de 0,64%, inquiète des négociations qui s'enlisent autour du Brexit, à l'approche de la date limite pour conclure un accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. L'indice CAC 40 a perdu 35,77 points à 5.573,38 points. Vendredi, il avait progressé de 0,62%, pour conclure une cinquième semaine consécutive de hausse.

La Bourse de Londres a terminé proche de l'équilibre (+0,08%), freinée par les craintes d'un Brexit sans accord commercial, compte tenu de l'absence d'avancées dans les négociations entre Londres et Bruxelles. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 5,16 points à 6.555,39 points.

Les investisseurs, qui misaient il y a peu sur la conclusion d'un accord commercial post-Brexit, se sont inquiétés des risques d'un "no deal", un scénario qui revient en force à un peu plus de trois semaines de la fin de la période de transition, le 31 décembre.

La Bourse de Francfort a fini en baisse, le Dax perdant 0,21% dans un marché ralenti par la vigueur de l'euro et la perte d'espoir de voir l'Allemagne lever les restrictions liées à la pandémie. L'indice vedette a cédé 28,0 points, à 13.271,0 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté reculé de 0,15%, à 29.474,44 points.

Valeurs de clôture du 7 décembre 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 57,93 (58,03)
  • Ackermans - 123,80 (124,70)
  • Aedifica - 94,30 (96,60)
  • Ageas - 41,90 (42,08)
  • Aperam - 32,67 (33,44)
  • arGEN-X + 238,20 (237,60)
  • Barco - 18,25 (18,47)
  • Cofinimmo - 123,00 (123,40)
  • Colruyt + 49,23 (48,70)
  • Galapagos - 98,98 (100,30)
  • GBL - 82,16 (82,54)
  • ING - 8,23 (8,39)
  • KBC - 60,62 (61,90)
  • Proximus = 18,10 (18,10)
  • Sofina - 268,00 (271,00)
  • Solvay + 98,72 (97,76)
  • Telenet - 35,08 (35,52)
  • UCB - 87,94 (88,68)
  • Umicore + 37,00 (36,99)
  • WDP - 27,34 (27,42)

Avis de Broker pour Recticel, Solvay, Kinepolis

Recticel (+7,9% à 10,7 euros) a enregistré plusieurs révisions d’objectifs favorables durant les dernières séances, avec des relèvements de 10,5 vers 13 euros chez Berenberg et de 12 vers 15 euros chez ING, les deux maisons maintenant leur recommandation « acheter » sur le titre. « L’acquisition de FoamPartner va entraîner une transformation en profondeur du groupe », estime ING, « avec une rentabilité opérationnelle qui devrait progresser rapidement durant les deux prochaines années, et doper les flux de trésorerie dégagés par le groupe ».

Solvay (+1% à 98,72 euros) a été confirmé à « surpondérer » chez Morgan Stanley, qui a relevé son objectif de 102 vers 109 euros dans le cadre d’une large étude sectorielle consacrée aux groupes chimiques européens. « Nous pensons que le redressement des actions cycliques devrait se poursuivre en 2021, notamment en raison de la thématique de la réouverture des économies et de la croissance chinoise ». Pour le groupe belge plus particulièrement, l’analyste met en avance la valorisation attractive, l’amélioration des flux de trésorerie et « le tournant pris dans la durabilité au regard d’attentes très conservatrices au niveau du consensus ».

Kinepolis (+0,6% à 35,2 euros) a été descendu d’« accumuler » vers « conserver » chez KBC Securities, l’objectif étant fixé à 40 euros. Cette révision fait suite à l’annonce de Warner Bros, qui compte distribuer ses prochains blockbusters simultanément en salles et sur son propre service de streaming (HBO Max) en 2021. « Nous pensons toutefois que Kinepolis a la solidité financière suffisante pour traverser cette période avant un retour à la normale du marché ».