• La Bourse de Bruxelles terminait dans le rouge, le Bel 20 abandonnant 1,14 % et retombant à 3 998,61 points. Dix-sept de ses éléments étaient dans le rouge, KBC (66,36) et Galapagos (60,37) se distinguant par des hausses de 0,15 et 1,96 %, rejointes de justesse par arGEN-X (212,00) positive de 0,05 %. Melexis (83,80) emmenait les baisses en chutant de 3,12 % alors qu'AB InBev (60,87) abandonnait 1,95 %. Proximus (17,04) et Telenet (33,82) perdaient 2,66 et 0,59 %, Orange Belgium (21,55) cédant par ailleurs 0,69 %.

La Bourse de Paris a fini en net recul de 1,86 %, lestée par des craintes inflationnistes qui ont entraîné des prises de bénéfices sur les valeurs de croissance. L'indice CAC 40 a chuté de 118,60 points à 6 267,39 points. Lundi, il avait terminé stable (+0,01 %), campant sur un plus haut niveau depuis le 7 novembre 2000.

La performance de la Bourse de Francfort, en baisse de 1,82 %, n'était guère plus brillante. Le DAX terminait à 15 119,75 points. Quant à la Bourse de Londres, elle perdait même 2,47 %, faisant dégringoler le FTSE-100 à 6 947,99 points.

Valeurs de clôture du 11 mai 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 60,87 (62,08)
  • Ackermans - 132,90 (133,90)
  • Aedifica - 103,50 (105,60)
  • Ageas - 51,04 (51,80)
  • Aperam - 46,73 (47,34)
  • arGEN-X + 212,00 (211,90)
  • Cofinimmo - 128,60 (130,60)
  • Colruyt - 49,58 (50,04)
  • Elia - 87,65 (89,15)
  • Galapagos + 60,37 (59,21)
  • GBL - 89,88 (91,74)
  • KBC + 66,36 (66,26)
  • Melexis - 83,80 (86,50)
  • Proximus - 17,04 (17,50)
  • Sofina - 312,00 (318,20)
  • Solvay - 114,25 (114,80)
  • Telenet - 33,82 (34,02)
  • UCB - 75,88 (76,12)
  • Umicore - 50,44 (51,52)
  • WDP - 29,16 (29,66)

L'avis du Broker pour Proximus, Solvay, WDP et Montea

Proximus (-2,7% à 17,04 euros) a été confirmé à « vendre » chez ING, l’objectif étant descendu de 19 vers 16,5 euros afin d’incorporer la hausse attendue des dépenses d’investissements. "Dans le même temps, la rentabilité pourrait être également mise sous pression en raison d’une concurrence plus soutenue de la part des câblo-opérateurs et de nouvelles initiatives règlementaires. En dépit de la baissé récente du cours, nous considérons que la valorisation reste élevée."

Solvay (-6,1% à 105,55 euros) a été confirmé à « acheter » chez la Deutsche Bank, l’objectif étant relevé de 125 vers 135 euros. L’analyste a adapté son modèle de valorisation suite à la publication des résultats trimestriels. "Le groupe va se concentrer de plus en plus sur les segments les plus profitables de son activité, et nous avons relevé nos attentes pour nous situer désormais dans le haut de la fourchette des objectifs fixés par la direction. Le titre se négocie avec une décote de 9% par rapport à ses principaux concurrents."

WDP (-1,7% à 29,16 euros) a été descendu d’« acheter » vers « conserver » chez KBC Securities, avec un objectif de cours maintenu à 32 euros. Dans le même temps, le cours a relevé Montea (+0,7% à 93,2 euros) de « conserver » vers « accumuler » avec un objectif remonté vers 102 euros. Le courtier estime donc qu’il faut aujourd’hui arbitrer les deux spécialistes belges de la logistique. Après la forte hausse du titre, l’analyste estime que WDP manque de catalyseurs pour soutenir sa progression, même s’il reste généralement positif pour les différents groupes actifs dans la logistique.