La Bourse de Bruxelles a connu lundi son quatrième jour de perte consécutif. L'indice Bel20 a baissé de 0,81 %, à 3 407,46 points. Telenet et AB InBev en particulier ont perdu du terrain parmi les actions de l'indice.

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,34%. L'indice CAC 40 a perdu 16,8 points à 4.939,62 points. Vendredi, il avait reculé de 1,54%.

La Bourse de Francfort a fini lundi à l'équilibre quasi-parfait avant une période riche en résultats d'entreprises. L'indice vedette a gagné 0,60 points sur la séance pour finir à 12.838,66 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté cédé 0,14%, à 26.612,95 points.

Valeurs de clôture du 27 juillet 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles. Entre parenthèses, les cours de la séance précédente.

  • AB InBev - 45,87 (46,97)
  • Ackermans - 112,00 (112,60)
  • Aedifica - 95,20 (96,50)
  • Ageas - 32,47 (33,05)
  • Aperam + 24,88 (24,75)
  • arGEN-X - 219,00 (219,40)
  • Barco - 17,90 (18,01)
  • Cofinimmo - 119,20 (121,00)
  • Colruyt - 48,94 (49,05)
  • Galapagos - 165,60 (167,60)
  • GBL + 75,58 (75,00)
  • ING - 6,28 (6,39)
  • KBC - 51,76 (52,52)
  • Proximus - 17,74 (17,99)
  • Sofina + 236,50 (233,00)
  • Solvay - 70,26 (70,60)
  • Telenet - 35,54 (36,48)
  • UCB + 110,75 (109,95)
  • Umicore + 44,90 (44,77)
  • WDP + 26,00 (25,86)

Avis de brokers 

Elia (+2,1% à 96,3 euros) a été maintenu à « conserver » chez ING, avec un objectif toutefois fortement relevé de 66,2 vers 93 euros. L’analyste souligne la transformation du profil de risque intervenue ces dernières années, d’un groupe un peu oublié sur la cote belge vers une société de taille moyenne avec un rythme soutenu de croissance organique. « La société a bénéficié de son expansion vers le marché allemand ainsi que des investissements importants réalisés dans le réseau électrique européen ». La forte progression du cours limite toutefois le potentiel haussier actuel, et justifie le maintien d’un avis neutre.

Euronav (-1,0% à 8,07 euros) a été descendu de « conserver » vers « vendre » chez Cleaves Securities, le courtier norvégien spécialisé dans le transport maritime descendant son objectif à 6,82 euros. « Nous avons révisé notre valorisation pour le prix des navires suite aux opérations réalisées ces dernières semaines, avec des reculs compris entre 7 et 31% depuis les sommets atteints en avril dernier ». Il s’attend à ce qu’un nouvel équilibre soit trouvé d’ici la fin de l’été.

KBC (-1,5% à 51,76 euros) a été confirmé à « conserver » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant légèrement relevé vers 49,3 euros avant la publication des résultats semestriels (le 6 août prochain). « Notre attention se portera sur la trajectoire des marges d’intérêts, et sur les perspectives pour les commissions. Nous tablons toutefois sur le maintien d’un bon contrôle des coûts durant le trimestre ».