Après avoir entamé la semaine dans le rouge, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles et ses voisins devaient réduire leurs pertes et terminer en hausse, le CAC 40 mis à part. L'indice de référence regagnait finalement 0,65 % à 3.898,16 points, avec 12 de ses éléments dans le vert

La Bourse de Paris a reculé de 0,49 %. L'indice CAC 40 a abandonné 29,48 points à 5.968,48 points, pendant qu'à Wall Street, à la mi-séance, le Dow Jones prenait 0,23 %, le Nasdaq 1,57 % et le S&P 500 0,79 % sur fond de détente sur les marchés obligataires.

De son côté, l'indice vedette de la Bourse de Francfort le Dax gagnait 0,25 % à 14 657.21, tout comme le FTSE-100 de la Bourse de Londres, en hausse de 0,26 % à 6 726.10.

Valeurs de clôture du 22 mars 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 52,98 (53,60)
  • Ackermans + 134,90 (133,60)
  • Aedifica = 95,90 (95,90)
  • Ageas - 49,35 (50,88)
  • Aperam - 36,26 (36,47)
  • arGEN-X + 255,40 (254,00)
  • Cofinimmo - 121,80 (123,80)
  • Colruyt + 50,20 (50,18)
  • Elia + 89,70 (89,30)
  • Galapagos + 68,78 (68,48)
  • GBL + 87,32 (86,72)
  • KBC - 62,50 (63,20)
  • Melexis + 86,60 (84,05)
  • Proximus - 17,92 (18,25)
  • Sofina + 290,50 (281,00)
  • Solvay - 106,45 (106,55)
  • Telenet + 34,80 (34,16)
  • UCB + 81,36 (79,42)
  • Umicore + 44,82 (41,15)
  • WDP + 27,78 (27,26
Avis des brokers pour Kinepolis, Greenyard et Recticel :
Kinepolis (-2,5% à 42,5 euros) a été descendu d’« acheter » vers « conserver » chez Kepler Cheuvreux, avec un objectif toutefois inchangé à 44 euros. L’analyste a principalement réagi à la forte progression du cours intervenue depuis le début de l’année. « Après une hausse de 26%, le titre est désormais au niveau de notre objectif. Dans le même temps, la perspective d’une réouverture des salles obscures ne devrait pas intervenir avant la date reprise dans notre modèle (juin 2021), ce qui nous incite à maintenir inchangée notre valorisation ».
Greenyard (+18,2% à 8,85 euros) a vu ses objectifs relevés à deux reprises durant les dernières séances, de 8,4 vers 9,6 euros chez KBC Securities, et de 8,08 vers 9 euros chez Kepler Cheuvreix. Les deux courtiers ont maintenu leur recommandation à « acheter ». Chez KBC Securities, l’analyste souligne accueillir favorablement l’augmentation de capital qui a permis à Marc Coucke de devenir actionnaire du groupe à hauteur de 13,4%. De son côté, l’analyste de Kepler Cheuvreux souligne avoir relevé ses attentes bénéficiaires afin de prendre en compte la baisse attendue des investissements pour les trois prochaines années.
Recticel (+2,8% à 12,6 euros) a enregistré deux révisions favorables de ses objectifs, vers 13 euros chez Degroof Petercam (« conserver ») et vers 15 euros chez Berenberg (« acheter »). Ces révisions font suite à l’annonce d’une expansion vers le marché polonais avec le rachat du spécialiste de l’isolation Gor-Stal. « Cette opération est stratégique, et confirme la volonté de se développer sur ce segment du marché, ce qui devrait déboucher à terme sur une croissance plus rapide de l’activité et du cours », souligne Berenberg.