La Bourse de Bruxelles terminait dans le rouge et terminait à la traine en perdant 0,25 % à 3 918,89 points avec 11 de ses éléments en baisse. Il subissait la pression de ses poids-lourds AB InBev (53,98) et KBC (61,94) qui reculaient de 1,30 et 0,35 %, Ageas (51,42) étant positive de 0,35 %. Colruyt (48,68) et Elia (90,45) emmenaient les baisses en abandonnant 1,82 et 1,42 %.

La Bourse de Paris a terminé dans le vert (+0,36 %), le marché continuant à privilégier les anticipations de reprise face aux déconvenues sur le front sanitaire et attendant les premiers résultats trimestriels d'entreprises.

L'indice vedette CAC 40 est monté de 22,42 points à 6 184,10 points, nouveau plus haut en clôture depuis le 16 novembre 2000. Il a atteint jusqu'à 6 193,24 points en séance, un niveau inédit depuis le 27 novembre 2000. Lundi, il avait terminé en légère baisse (-0,13 %).

Nous avons affaire à "un marché résilient" en dépit de la publications d'indicateurs décevants comme le ZEW allemand ou de nouvelles peu encourageantes sur le front des vaccins, relève auprès de l'AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Mais il s'agit de "freins" qui, pour les investisseurs, ne sont "pas de nature à faire dérailler le sentiment d'une reprise puissante qui arrivera une fois que les éléments sanitaires seront vraiment sous contrôle", selon lui.

La Bourse de Francfort clôturait en légère hausse, le DAX s'appréciant de 0,13 %. La Bourse de Londres terminait la journée à l'équilibre, le FTSE-100 terminant quasiment à l'identique (+ 0,02 %).

Valeurs de clôture du 13 avril 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 53,98 (54,69)
  • Ackermans - 134,30 (135,80)
  • Aedifica + 101,60 (100,00)
  • Ageas + 51,42 (51,24)
  • Aperam + 43,64 (42,98)
  • arGEN-X - 226,00 (228,00)
  • Cofinimmo + 127,50 (126,70)
  • Colruyt - 48,68 (49,58)
  • Elia - 90,45 (91,75)
  • Galapagos + 65,12 (64,71)
  • GBL + 91,76 (91,52)
  • KBC - 61,94 (62,16)
  • Melexis + 91,30 (90,10)
  • Proximus - 18,61 (18,78)
  • Sofina + 306,20 (304,60)
  • Solvay - 105,50 (106,40)
  • Telenet - 34,94 (35,06)
  • UCB - 78,96 (79,26)
  • Umicore - 46,66 (46,75)
  • WDP + 29,52 (28,84)

L'avis du Broker pour Ontex, Solvay, Fagron et Telenet

Kepler Cheuvreux a modifié les objectifs de deux valeurs belges durant la séance de mardi, avant la publication des résultats semestriels. Chez Ontex (+0,2 % à 9,24 euros), le courtier a descendu son objectif de 16 vers 15,5 euros avec une recommandation maintenue à « acheter ». L’analyste estime que la poursuite du confinement en Europe va impacter plus lourdement que prévu les résultats. Chez Solvay (-0,8 % à 105,5 euros), Kepler Cheuvreux a relevé son objectif de 101 vers 112 euros avec un avis maintenu à « conserver ». L’analyste estime que le groupe devrait avoir atteint ses objectifs durant le premier trimestre, et a en conséquence relevé ses attentes bénéficiaires pour les exercices 2021 à 2023.

Fagron (-5,1 % à 18,38 euros) a été confirmé à « conserver » chez KBC Securities, l’objectif étant descendu de 21,5 vers 19,5 euros. L’analyste constate que l’activité a été fortement impactée durant le premier trimestre, notamment en raison des fluctuations sur les taux de change. "En outre, nous ne tablons pas sur une reprise rapide durant les prochains mois, notamment en Europe." Ceci l’a poussé à descendre ses attentes bénéficiaires pour l’année en cours.

Telenet (-0,3 % à 34,94 euros) a vu son objectif descendre de 60 vers 55 euros chez Deutsche Bank, l’objectif étant maintenu à « acheter ». L’analyste intègre l’impact d’une hausse des investissements prévus pour l’année en cours, en vue notamment d’étendre le réseau de fibre optique. "Nous restons toutefois convaincus du leadership technologique du groupe et de la qualité de son réseau câblé."