La Bourse de Bruxelles a perdu 0,63 % à 3.807,87 points avec 13 de ses éléments en baisse. Elle a bénéficié du soutien de AB InBev (50,83) qui gagnait 2,82 % et de Galapagos (71,38) rebondissant de 3,90 %. arGEN-X (253,00) pesait par contre sur la tendance en plongeant de 5,95 %, après résultats, en compagnie de Cofinimmo (123,00) qui revenait aux écrans avec un cours en baisse de 2,69 % après une augmentation de capital. Aperam (35,10) et Umicore (47,40) abandonnaient également 2,28 et 2,79 %.

La Bourse de Paris a fini à l'équilibre jeudi (+0,01 %), avant une prise de parole du patron de la banque centrale américaine et après de violents mouvements sur le marché obligataire. L'indice CAC 40 a grappillé 0,59 points pour terminer à 5.830,65 points, au lendemain d'une hausse de 0,35 %.

"Le pétrole a été un catalyseur sur les marchés" mais "les investisseurs sont nerveux au sujet des taux", a estimé auprès de l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille à Mirabaud France.

"Les investisseurs ont besoin d'être rassurés sur le fait que la banque centrale américaine (Fed) restera à la manoeuvre et qu'elle contrôlera une remontée trop forte des taux". Par conséquent, ils vont, selon lui, "scruter chaque mot de son président Jerome Powell".

Le patron de Fed, qui doit s'exprimer lors d'une conférence, est très attendu sur la question de la remontée des taux obligataires provoquée par les craintes d'une surchauffe de l'économie et d'une résurgence de l'inflation.

La Bourse de Francfort (-0,17 % pour le DAX) et la Bourse de Londres (-0,39 % pour le FTSE-100) ne faisaient guère mieux.

Valeurs de clôture du 4 mars 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 50,83 (49,44)
  • Ackermans - 131,70 (132,40)
  • Aedifica - 98,50 (99,70)
  • Ageas + 49,87 (49,75)
  • Aperam - 35,10 (35,92)
  • arGEN-X - 253,00 (269,00)
  • Barco - 21,10 (21,45)
  • Cofinimmo - 123,00 (126,40)
  • Colruyt + 49,20 (48,61)
  • Galapagos + 71,38 (68,70)
  • GBL + 84,26 (83,78)
  • ING + 9,81 (9,80)
  • KBC - 58,76 (59,48)
  • Proximus + 16,67 (16,24)
  • Sofina - 276,50 (277,00)
  • Solvay - 105,60 (106,20)
  • Telenet - 32,36 (32,70)
  • UCB - 80,50 (81,00)
  • Umicore - 47,40 (48,76)
  • WDP - 27,70 (27,84)

L'avis du Broker pour Bekaert, EVS et Greenyard

Bekaert (- 1,29 % à 32,08 euros) a été confirmé à « acheter » chez Degroof Petercam, qui a toutefois relevé son objectif de 38 vers 42 euros. L’analyste se dit surpris par la bonne performance au niveau de la marge opérationnelle, de la réduction de l’endettement et du dividende proposé aux actionnaires. « Nous pensons que les objectifs pour les deux prochaines années sont atteignables et nous avons donc remonté nos attentes bénéficiaires pour 2021 et 2022. L’amélioration structurelle de la rentabilité est encore loin de se refléter dans la faible valorisation du titre ».

EVS (+ 7,23 % à 17,50 euros) a été confirmé à « acheter » chez KBC Securities, qui a relevé son objectif de 19,5 vers 23 euros. Cette révision est intervenue suite à la publication des chiffres pour le second semestre, caractérisé par des performances supérieures aux attentes au niveau des marges opérationnelles et au niveau du carnet de commandes ». En conséquence, le courtier a également ajouté EVS à sa liste d’actions préférées au niveau du Benelux, en même temps que Melexis ou Elia, dont les objectifs et recommandations n’ont pas été modifiés.

Greenyard (- 0,38 % à 7,79 euros) a bénéficié de plusieurs révisions favorables durant les dernières séances suite au relèvement des objectifs de la direction à l’occasion de la publication des derniers résultats trimestriels. L’avis de KBC Securities (objectif 8,4 euros) est passé de « conserver » vers « acheter »; tandis que Degroof Petercam (« acheter ») et Berenberg (« conserver ») ont relevé leur objectif, respectivement vers 10 euros pour le courtier belge et vers 7,5 euros pour le banquier allemand.