La Bourse de Bruxelles regagnait finalement 1,79 % à 3.829,51 points avec 18 de ses éléments en hausse, Cofinimmo (126,80) et Colruyt (48,90) se démarquant par des baisses de 1,25 et 1,49 %. AB InBev (49,56) rebondissait de 4,42 % en compagnie d'Aperam (36,32) et Sofina (285,50) qui se distinguaient par des hausses de 4,67 et 4,01 %, Barco (21,00) suivant avec un mieux de 3,24 %.

La Bourse de Paris a gagné 1,57%, enthousiasmée par le net recul des taux d'intérêt sur le marché obligataire après plusieurs séances sous tension.

L'indice vedette CAC 40 a pris 89,57 points pour terminer à 5.792,79 points, tandis que le taux d'intérêt sur la dette française à dix ans a nettement reflué, à -0,10 % après être passé la semaine dernière au-dessus de 0 % pour la première fois en neuf mois.

"Le rebond (des marchés d'actions) est attribuable à la détente sur les taux", commente auprès de l'AFP Alexandre Baradez, responsable de l'analyse marché chez IG France.

A l'origine de cette détente, le recul du taux américain à dix ans, particulièrement observé par les investisseurs dans le monde. Il évoluait lundi à 1,43 % après avoir franchi le seuil de 1,50% en fin de semaine dernière.

La tendance à la hausse se confirmait sur les autres marchés européens. La Bourse de Francfort remontait elle aussi la pente, le DAX s'appréciant de 1,64 %. Elle était imitée par la Bourse de Londres, où le FTSE-100 prenait 1,62 %.

Valeurs de clôture du lundi 1er mars 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles.
  • AB InBev + 49,56 (47,46)
  • Ackermans + 134,40 (133,60)
  • Aedifica + 103,60 (103,00)
  • Ageas + 48,17 (46,46)
  • Aperam + 36,32 (34,70)
  • arGEN-X + 279,20 (277,60)
  • Barco + 21,00 (20,34)
  • Cofinimmo - 126,80 (128,40)
  • Colruyt - 48,90 (49,64)
  • Galapagos + 69,92 (68,26)
  • GBL + 83,80 (82,16)
  • ING + 9,22 (9,04)
  • KBC + 60,00 (59,62)
  • Proximus + 16,39 (16,20)
  • Sofina + 285,50 (274,50)
  • Solvay + 102,75 (101,10)
  • Telenet + 33,30 (33,04)
  • UCB + 84,08 (82,44)
  • Umicore + 49,17 (48,66)
  • WDP + 28,46 (28,34)

L'avis du Broker pour AB InBev, Proximus et Tubize

AB Inbev (+4,4% à 49,56 euros) a vu ses objectifs descendus à deux reprises durant la séance de lundi, vers 56 euros chez HSBC (« conserver ») et vers 55 euros chez Bank of America (« neutre »). Chez ce dernier courtier, l’analyste a descendu ses attentes bénéficiaires suite à la publication des résultats pour le dernier trimestre 2020. « Nous avons été négativement surpris par le recul de la marge opérationnelle, qui reflète le besoin de faire des promotions pour doper les ventes face à la concurrence », un recul de la marge bénéficiaire qui pourrait s’avérer structurel sur le long terme.

Proximus (+1,1% à 16,39 euros) a également subi deux baisses d’objectifs, de 23 vers 21 euros chez HSBC (« acheter ») et de 20 vers 17 euros chez Kepler Cheuvreux (« conserver »). « Nous avons ajusté notre modèle afin de prendre en compte les perspectives prudentes annoncées par le groupe pour 2021 ». L’analyste souligne que les investissements réalisés permettront une accélération plus sensible du résultat par action à partir de l’année prochaine, et que le rendement brut est supérieur à 7%.

Tubize (+3,1% à 80,8 euros) a été confirmé à « conserver » chez Degroof Petercam, l’objectif étant relevé vers 75 euros. L’analyste souligne que le holding a fortement réduit son endettement net, ce qui devrait éventuellement lui permettre de remonter sa participation de 35 vers 37%. « Une telle opération sera de nature à remonter la valorisation du holding, en entraînant une réduction de la décote qui tourne habituelle autour de 39% par rapport à la valeur intrinsèque ».