La Bourse de Bruxelles gagnait 1,62 % en terminant à 3.682,23 points avec 15 de ses éléments en hausse, WDP (29,64) étant stationnaire. arGEN-X (263,00) s'envolait de 9,04 % après l'annonce de résultats de tests encourageants, Sofina (279,00) bondissant de 4,49 %. AB InBev (52,58) regagnait 1,15 % en compagnie de KBC (57,90) et ING (7,43) qui progressaient de 0,31 et 0,75 %, Ageas (42,97) s'appréciant de 1,61 %.

La Bourse de Paris a fini sur un fort rebond technique de 1,16 % après sa correction de la semaine dernière, la première séance de février ayant été marquée par un report de mouvements spéculatifs sur l'argent. L'indice parisien CAC 40 a pris 62,47 points à 5.461,68 points après avoir perdu 2,02 % vendredi.

"Le rebond est essentiellement technique" après sa plus forte baisse hebdomadaire en trois mois et il atteste qu'"il n'y a pas d'intérêt vendeur prononcé", la tendance de fond restant résiliente depuis janvier, commente Andrea Tuéni, analyste à Saxo Banque.

Même son de cloche du côté de la Bourse de Francfort, où le DAX reprenait 1,41 %. Dans une moindre mesure, la Bourse de Londres se relançait également, le FTSE-100 clôturant en hausse de 0,92 %.

Valeurs de clôture du 1 février 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 52,58 (51,98)
  • Ackermans + 127,50 (126,20)
  • Aedifica + 101,00 (99,70)
  • Ageas + 42,97 (42,29)
  • Aperam - 35,20 (35,65)
  • arGEN-X + 263,00 (241,20)
  • Barco + 16,19 (15,97)
  • Cofinimmo + 125,40 (123,40)
  • Colruyt - 50,50 (50,86)
  • Galapagos - 85,98 (86,04)
  • GBL + 83,08 (81,78)
  • ING + 7,43 (7,38)
  • KBC + 57,90 (57,72)
  • Proximus - 17,24 (17,38)
  • Sofina + 279,00 (267,00)
  • Solvay + 94,92 (94,04)
  • Telenet + 35,20 (35,12)
  • UCB + 85,78 (85,52)
  • Umicore + 47,70 (46,77)
  • WDP = 29,64 (29,64)

L'avis du Broker pour AB Inbev, Umicore et WDP

AB Inbev (+1,2 % à 52,58 euros) a été confirmé à « neutre » chez Goldman Sachs, l’objectif de cours grimpant de 51 vers 54 euros. A l’occasion de la publication d’une étude sectorielle, l’analyste marque sa préférence pour les producteurs de spiritueux par rapport aux brasseurs. "L’évolution des cours pour les matières premières devrait être plus favorable aux premiers qu’aux seconds, et les marges des groupes exposés en Amérique latine et en Afrique vont probablement rester sous pression."

Umicore (+2 % à 47,7 euros) a été descendu de « neutre » vers « sous-performance » chez Bank of America, l’objectif de cours étant fixé à 40 ans. L’analyste constate que le titre flirte à nouveau avec ses records historiques, en raison de l’enthousiasme entourant les ventes de voitures électriques durant les prochaines années. Il souligne que sa recommandation prudente se justifie par une concurrence qui devient particulièrement affutée en Chine, ainsi qu’en raison de l'apparition de nouvelles technologies pour produire des cathodes. "Les risques ne se reflètent pas dans le niveau actuel du cours."

WDP (inchangé à 29,64 euros) a été particulièrement entouré ces dernières séances suite à la publication d’excellent résultats pour l’exercice 2020 et d’une révision à la hausse des objectifs à long terme, avec un avis relevé de « conserver » vers « acheter » chez KBC Securities (objectif 32 euros) et des objectifs remontés vers 32 euros chez Kepler Cheuvreux (« conserver ») et vers 31 euros chez Degroof Petercam (« conserver »).